Actualités

Rallye : comment optimiser la liaison au sol ?

La liaison au sol est constituée des éléments qui permettent de relier le châssis du véhicule au terrain. Son optimisation est très recherchée par les pilotes automobiles pendant les compétitions sportives, car elle permet d’améliorer les performances de la voiture en procurant une meilleure tenue de route. Qu’il s’agisse des amortisseurs, des suspensions, des pneumatiques ou encore de combinés filetés, certaines pièces mécaniques permettent d’améliorer cette liaison au sol, à condition qu’elles soient sélectionnées avec soin. Voici comment optimiser la liaison au sol de votre voiture.

L’importance des combinés filetés et des amortisseurs dans la liaison au sol

En matière de rallye, les suspensions font partie des premiers éléments à prendre en compte pour une bonne liaison au sol et un meilleur confort de conduite. En effet, les suspensions jouent un rôle indispensable dans l’amortissement des mouvements et des chocs. Elles peuvent être réglées en hauteur, en compression ou en détente de l’amortisseur, mais également en souplesse pour une bonne aisance au volant. Pour les compétitions automobiles, il est conseillé d’utiliser les meilleurs amortisseurs combinés filetés pour optimiser à la fois le confort de conduite, les performances et la sécurité.

En ce qui concerne le montage, il faut plusieurs étapes pour monter les combinés filetés sur votre véhicule de rallye. Avant de commencer l’assemblage, vérifiez si le frein à main est serré. Il faudra ensuite desserrer légèrement les écrous des 4 roues et les vis de suspension arrière. Avant d’enlever les roues, mettez les cales sous les roues avant, puis soulevez l’arrière par le pont. À cette étape, il ne vous reste plus qu’à démonter les anciennes suspensions puis à nettoyer les chapelles et l’axe avant d’enquiller les combinés filetés. Enfilez ensuite le système de suspension dans l’axe en faisant attention au sens de l’insert du bas de votre suspension. Fixez les vis puis vaporisez un peu de dégrippant sur la partie filetée afin de la protéger contre la rouille et de faciliter les réglages ultérieurs.

Serrez ensuite les vis de réglages du corps fileté puis remettez les roues et reposez votre voiture. Vous allez constater que votre voiture a gagné en hauteur. Desserrez la vis de verrouillage puis réglez vos suspensions à la hauteur désirée puis resserrer les vis. Il suffit de répéter la même opération de l’autre côté du véhicule pour installer vos combinés.

Le rôle des pneumatiques de rallye

Pour améliorer la tenue de route du véhicule, vous devez vérifier si les pneumatiques seront parfaitement adaptés au type de sol. Au cas échéant, il est conseillé de les remplacer. Pour gagner en stabilité, une combinaison de jantes larges avec des pneus taille basse est recommandée. Si le rallye se déroule sur un terrain caillouteux, il faut prévoir une gomme dure pour pouvoir assurer un bon équilibre. Par contre, s’il s’agit d’un terrain meuble, une gomme plus tendre conviendra mieux.

Le montage du pneu doit se faire avec le matériel adéquat et dans le respect des instructions de sécurité. Avant de commencer le montage, il est important de nettoyer la partie de la jante en contact avec le pneu, ainsi que la surface des talons. Contrôlez également l’état des valves afin d’éviter les risques de fuite d’air. Si des signes de lacérations ou de craquelures apparaissent, il est recommandé de remplacer la valve. N’oubliez pas de verrouiller le bouchon de valve après le montage et pendant l’opération de gonflage, l’utilisation d’une cage de sécurité est également nécessaire. En ce qui concerne le sens de roulement et le positionnement, respectez scrupuleusement les indications marquées sur le flanc du pneu.

Faites un état des lieux des essieux de votre véhicule de rallye

Les essieux jouent un rôle de liaison entre la roue et le châssis. Constitués d’un moyeu, d’un pivot et d’un bras de suspension, ils gèrent les mouvements de la roue et du châssis. Pour optimiser la liaison au sol de votre véhicule de rallye, il est conseillé d’étendre la largeur des essieux. Cette opération consiste à poser un élargisseur de voies sur chacun des essieux. Le but de cette pose est de permettre au véhicule de bénéficier d’une bonne stabilité et d’un meilleur empattement. Votre voiture pourra grâce à cette opération, attaquer les virages avec plus de vitesse et d’efficacité.

Une autre solution consiste à installer une barre stabilisatrice ou barre anti-rapprochement afin de maintenir et d’assurer la géométrie des suspensions. La barre stabilisatrice permet d’absorber une grande partie des chocs subis par la voiture pendant la conduite. Elle transpose la force centrifuge créée dans les virages à travers le châssis tout entier.

Dans les compétitions automobiles comme le rallye, l’installation d’une barre stabilisatrice est obligatoire. Sa présence est d’autant plus recommandée lorsqu’il s’agit d’une automobile équipée de pneus taille basse ou d’amortisseurs rigides. Pour trouver les pièces détachées dont vous avez besoin, vous pouvez faire un tour sur les plateformes en ligne dédiées au sport automobile.

Les autres réglages indispensables pour une bonne liaison au sol

Pour optimiser la liaison au sol, vous devez également régler certains équipements de votre véhicule. Ces derniers permettent d’équilibrer le véhicule et d’assurer son maintien au sol.

Les silent blocs

Les silent blocs sont des pièces qui font office d’amortisseurs entre les différentes pièces mécaniques du châssis de l’automobile. Très importantes dans le domaine des sports automobiles, ces pièces permettent de réduire les vibrations. Pour poser les silent blocs, commencez par poser l’avant du véhicule sur les chandelles et enlever les deux roues. Procéder ensuite à un désaccouplement des rotules puis à un enlèvement de l’axe côté conducteur et passager. Posez ensuite les silent blocs puis réinstallez les triangles.

L’aérodynamisme du véhicule

L’aérodynamisme de la voiture joue un rôle essentiel sur sa tenue au sol, surtout lorsqu’elle est lancée à grande vitesse. Pour un aérodynamisme efficace, vous devez chercher à obtenir un bon coefficient de pénétration dans l’air. La pose d’un becquet arrière est parfois nécessaire sur certains modèles d’automobile, car il permet de la plaquer convenablement au sol lorsqu’elle sera lancée à vive allure.

Géométrie et hauteur de la voiture

Pour un rallye, il est important d’effectuer des réglages sur le carrossage et le parallélisme du véhicule. Aussi appelé « géométrie de suspension », le parallélisme correspond au paramétrage de la roue par rapport au positionnement de la voiture.

En ce qui concerne l’angle de carrossage, vérifiez s’il est parfaitement vertical. Au cas échéant, vous devez régler soit les silent blocs, soit les rotules. Quant à la hauteur du véhicule, équilibrez la position entre l’avant et l’arrière de manière à ne pas être trop près du sol afin d’éviter les contacts.

La boîte de vitesse et les freins

Des réglages doivent également être effectués sur les freins et la boîte de vitesse. Certains modèles de véhicule offrent la possibilité de régler soi-même les freins. Pour le réglage, il est important de vérifier la force de vos freins ainsi que le niveau de répartition. N’hésitez pas à faire des essais pour plus d’adaptabilité et de maîtrise. Pour la boîte de vitesse, elle dépend du modèle de votre voiture de rallye. Vous aurez le choix entre une longue boîte et une boîte courte.

Pour un pilote de rallye, il est important de connaître à la perfection le squelette de son véhicule afin d’être capable d’identifier les changements dont il a besoin. L’optimisation de la liaison au sol est également facilitée grâce aux conseils d’un expert en automobile. N’hésitez donc pas à vous faire aider pour effectuer les bons réglages.

A l’aise dans l’écriture, je partage avec plaisir divers articles. J’ai de nombreuses compétences que ce soit dans la rédaction, le design, le SEO… Appliquée et rigoureuse, je vérifie toujours mes sources.