LOADING

Type to search

Les rats ont pu gagner en résistance au fil des années

4 semaines ago
Share

L’INRA de Clermont-Ferrand a publié une étude sur le comportement, la résistance des rats. Il semblerait qu’ils se soient habitués aux raticides. Ils sont de moins en moins vulnérables aux poisons utilisés afin de les éradiquer. Ce phénomène est-il inquiétant ? Peut-on assister de ce fait à une recrudescence importante de ces rongeurs dans nos villes ? Ces nuisibles vont-ils coloniser tous les endroits susceptibles de les accueillir, notre santé est-elle en danger car les rats sont porteurs de nombreux parasites ? Cette étude sera peut être le déclenchement de nouvelles solutions pour un contrôle plus optimum de cette population envahissante.

Rats

Les rats se sont adaptés à nos comportements, à notre mode de vie

Cette résistance est d’autant plus préoccupante pour des enjeux économiques, sanitaires, sociaux, environnementaux. Les scientifiques tentent de mieux comprendre cette population afin qu’elle cesse de se propager. Le rat est vecteur de plus de 45 maladies dont la peste, le choléra, la salmonellose, la toxoplasmose… Afin de marquer son territoire, le rat disperse son urine un peu partout ce qui favorise les infections. De plus, ils se reproduisent énormément, un couple et ses portées successives pourraient mettre au monde plus de 20 millions de descendants en seulement trois ans. Les rats des villes sont notamment responsables de dommages très importants, dégâts dans les habitations (système électrique, tuyauterie, ventilation…). Ces rats bénéficient d’une activité sociale très développée, ils arrivent à s’adapter aux environnements qu’ils squattent parfois même, ils évitent les pièges mécaniques. D’autres poisons pourraient être utilisés pour mieux éradiquer les rats mais actuellement ils sont interdits au vu de leur toxicité pour l’homme, pour la nature. Ils envahissent nos villes mais bien malgré eux les hommes leur fournissent le gîte, le couvert.

Le rat noir est arrivé en Europe à l’époque préhistorique, le rat d’égout quant à lui a été découvert depuis 1727

Lorsque l’on sait qu’une seule femelle peut donner naissance à plus de 55 jeunes rats par an, la reproduction est particulièrement rapide, la maturité sexuelle étant à 2 ou 3 mois, 24 jours de gestation sont nécessaires. Le rat a une longévité de 2 ou 3 ans mais au vu de sa prolifération très importante, son éradication peut se révéler être compliquée. L’homme est malgré lui son meilleur ami car il lui fournit de la nourriture en abondance (ordures, déchets…). La population des rats de la ville de Paris dévore plus de 800 tonnes d’ordures par jour, un vrai coup de pouce mais en contrepartie, ils se multiplient au grand désespoir des habitants. Cette dernière étude démontre que plus de 48% des rats étudiés ont développé une résistance aux produits toxiques, un problème qu’il faudra sans doute résoudre très rapidement.

Rats, Pixabay – wolfgang_vogt

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *