Accueil / Actualités / Réchauffement climatique et alimentation : la santé serait en danger

Réchauffement climatique et alimentation : la santé serait en danger

Tout le monde parle du changement climatique sans trop comprendre ce qui se passer à long terme, les saisons ne sont plus celles qu’elles étaient autrefois, l’été en hiver et la neige au printemps, toutes ces petites phrases sont dans toutes les conversations, la planète a de plus en plus chaud et que va-t-il se passer pour les générations futures ? Notre santé va-t-elle se dégrader à un moment ou à un autre ? Les cultures vont-elles se raréfier ou vont-elles finir par s’adapter ? Toutes ces préoccupations restent des inquiétudes du quotidien et cet hiver 2015-2016 atteste ce pessimisme.

D’ici 2050, le réchauffement climatique entraînera de nombreux décès

La COP21 a conclu un accord à Paris le 12 décembre dernier et il sera soumis au conseil des ministres le 9 mars prochain afin d’être ratifié, mais son entrée en vigueur ne sera effective qu’à partir de 2020. Selon une définition publiée dans The Lancet, le réchauffement climatique va causer la mort d’un demi-million de personnes supplémentaire d’ici 2050 et plus de 155 pays sont directement concernés par cet état de fait. Au vu des hausses des températures, les cultures vont se raréfier et les denrées alimentaires vont bien évidemment être moins abondantes et chaque personne verra sa ration diminuée d’environ 99 kilocalories, les fruits et les légumes seront les plus touchés moins 4% et 0,7% pour la viande rouge, ce manque va forcément causer la multiplication des maladies cardiovasculaires, mais aussi provoquer le développement de cancers, l’obésité va baisser, moins 260.000 cas et voir le même nombre de sous alimentés sévères.

Les pays à faibles revenus seront les plus touchés par cette insécurité alimentaire

C’est ce que les chercheurs américains précisent dans les Annals of Global Health, les enfants seront en grand danger nutritionnel et développeront des diarrhées et les femmes seront également touchées par le réchauffement climatique. Trois quart des décès surviendraient en Chine et en Inde. Ce scénario est guère réjouissant, l’homme est-il responsable ? Aurions-nous pu éviter cela avec une prise de conscience plus importante ? Les générations futures pâtiront-elles de notre incapacité à respecter la planète ? La communauté européenne s’est engagée en décembre dernier à contenir le réchauffement climatique à moins 2°, cela sera-t-il suffisant pour enrayer la machine infernale ?

Sécheresse, Pixabay – daeron

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Consulter un médecin

Méningite C : un décès montre que cette infection peut être mortelle

En milieu de semaine, plus d’une quarantaine de personnes ont été prises en charge par …

Réagissez !