Accueil / Actualités / Réchauffement climatique : les espèces menacés de disparition

Réchauffement climatique : les espèces menacés de disparition

Le réchauffement climatique pourrait faire disparaître différentes espèces d’animaux dans un avenir proche. Le changement est problématique.

Dauphins
Dauphins

La hausse des températures et les émissions de dioxyde de carbone continuent de plus belle et certaines espèces animales pourraient être les victimes dans les prochaines années si l’Europe et le monde n’agissent pas au plus tôt. Une étude vient de mettre en évidence que si rien n’est fait concrètement 16 % des espèces animales seraient menacées. Ces recherches ont été publiées dans la revue « Sciences » sous la direction de Mark Urban, chercheur du département d’écologie et de biologie de l’université du Connecticut. Les scientifiques jugent que les températures vont augmenter de 2° d’ici la fin du siècle, les climatologues sont plus alarmistes, selon eux les résultats sont bien en dessous de la vérité.

Les dauphins menacés par le réchauffement climatique

L’extinction de certaines espèces varierait  selon les régions du monde, le réchauffement climatique et les activités des hommes ont un impact direct sur l’avenir de la faune et de la flore, tout cela est fragilisé par l’inconscience des Hommes qui continuent de ne pas voir les conséquences dramatiques. Les chercheurs grâce aux fossiles peuvent affirmer que les animaux marins, les requins, les baleines et les dauphins sont principalement menacés par les changements climatiques, des zones sont plus ou moins affectées.

Le réchauffement climatique affecte une espèce sur 10

Des études alarmantes nous indiquent que les banquises sont en train de fondre, la surface des glaces a connu une baisse significative ces dernières années, les glaciers dans les montagnes sont en net recul, la faune marine est en danger, l’eau inhabituellement froide a vu échouer des tortues vertes au Texas en 2011. La faune terrestre n’est pas épargnée, la chenille processionnaire du pin est en nette expansion, la colonisation pourrait atteindre Paris en 2025, les colonies d’oiseaux ont également changé leurs directions. La conséquence la plus alarmiste, c’est la montée du niveau des océans. Une espèce sur dix va disparaître, est-il encore temps de stopper l’hémorragie ?

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Cheveux

Fipronil : après les œufs, l’affaire du shampoing dangereux contre les poux

Personne n’a pu échapper au scandale alimentaire qui secoue l’Europe actuellement, le Fipronil dans les …

Réagissez !