Accueil / Actualités / Repères alimentaires du HCSP : comment bien s’alimenter pour être en bonne santé ?

Repères alimentaires du HCSP : comment bien s’alimenter pour être en bonne santé ?

L’alimentation a une réelle importance sur le bien être de l’organisme, il est fortement conseillé de privilégier certains aliments au détriment d’autres moins qualitatifs pour la santé. Aujourd’hui, on nous parle énormément des pesticides, de leur toxicité. Comment alors bien manger, quels aliments mettre dans son assiette, quelle quantité ? Toutes ces questions fondamentales, le haut conseil de la santé publique (HCSP) vient d’y répondre en publiant ses repères alimentaires, ceux-ci sont inscrits dans le programme national nutrition 2017 et 2021.

Légumes

L’alimentation est la première des médecines

Bien se nourrir est essentiel pour garder la forme et la santé. En matière de nutrition, les excès sont aussi nocifs que les privations. De nombreuses maladies pourraient être réduites si certaines recommandations nutritionnelles étaient mieux suivies par la population. Des travaux ont démontré l’impact de la nutrition sur la survenue de certains cancers, de maladies cardiovasculaires, de l’obésité, de l’ostéoporose, du diabète de type 2. Une alimentation suffisante, équilibrée et diversifiée est nécessaire à la croissance, au maintien de l’immunité, à la fertilité. La consommation de 5 fruits et légumes par jour est recommandé avec les produits laitiers, les féculents à chaque repas, les viandes, les poissons, les œufs de temps en temps, les graisses à limiter ainsi que les produits sucrés, le sel. Quant à l’eau, elle doit être consommée pendant et entre les repas à volonté. Il faut une activité physique avec au moins 30 minutes de marche rapide par jour, la sédentarité est en effet, la porte ouverte aux problèmes, tous ces conseils nutritifs sont le maintien d’une bonne santé.

Le HCPS a utilisé de nombreux critères notamment définis sur la base d’une analyse de santé publique

Il ressort de cette étude que les Français devraient consommer davantage de fruits à coque, des légumineuses , des produits céréaliers complets, peu raffinés. Il est également conseillé de déguster ces aliments cultivés de façon saine, privilégier le bio, les cultures raisonnées, limiter ceux issus de l’agriculture sous pesticides. Le grignotage, les portions excessives sont à proscrire. La viande rouge est au rendez-vous avec pas plus de 500 grammes par semaine, la charcuterie est à limiter, car les effets cancérogènes ont été prouvés par différentes études scientifiques. Le haut conseil rappelle également qu’il est préférable de cuisiner ses plats, ses desserts plutôt que de les acheter préparés, une confection maison permet de mieux contrôler les apports en sucre, en sel, en matière grasse, quant aux conservateurs, ils sont absents.

Légumes, Pixabay – Security

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Toboggan

Faire du toboggan avec son enfant favorise les fractures

Quel parent n’a pas un jour décidé de glisser sur un toboggan avec son enfant …

Réagissez !