LOADING

Type to search

Respirer des pets serait bénéfique pour votre santé grâce au sulfure d’hydrogène

3 semaines ago
Share

L’Université d’Exeter (Royaume-Uni) a fait une découverte des plus insolites qui soient : le sulfure d’hydrogène, un gaz qui est présent dans nos pets et de ce fait expulsé par le corps humain, aurait des propriétés bénéfiques pour notre santé. Donc péter serait de bon augure pour détecter, via une odeur certes pas toujours agréable, assimilée à celle des œufs pourris, plusieurs maladies spécifiques. Le sulfure d’hydrogène est aussi un gaz thérapeutique incroyable qu’il faudrait utiliser davantage.

Squelette

Des chercheurs britanniques soulignent, avec conviction, que le sulfure d’hydrogène, certes responsable de pets malodorants, est la clé miraculeuse de thérapies futures

Le Docteur Mark Woods de l’Université d’Exeter, n’a pas manqué de nous faire remarquer l’utilité significative du bienvenu sulfure d’hydrogène : « Bien que le sulfure d’hydrogène soit connu comme un gaz piquant et malodorant dans les œufs pourris et les flatulences, il est naturellement produit dans le corps et pourrait être un héros de la santé avec des implications significatives pour de futures thérapies pour une variété de maladies. » Le sulfure d’hydrogène est donc doté de vertus jusque-là insoupçonnées et pourrait être la clé qui ouvre vers des thérapies nouvelles ainsi que prometteuses dans un avenir très proche qui les concrétiserait.

Une utilité déjà connue et précieuse du sulfure d’hydrogène – celle de protéger les mitochondries permettant aux cellules de vivre – pourrait contrecarrer pléthore de maladies

Voici l’utilité avérée du sulfure d’hydrogène qui a comme fonction de protéger les mitochondries (la « centrale » des cellules), qui stimulent la production d’énergie dans les cellules des vaisseaux sanguins. Prévenir ou inverser les dommages mitochondriaux est une stratégie clé pour le traitement de diverses affections telles que les accidents vasculaires cérébraux, l’insuffisance cardiaque, le diabète et l’arthrite, la démence et le vieillissement. Les mitochondries déterminent si les cellules vivent ou meurent et elles régulent l’inflammation. En clinique, les mitochondries dysfonctionnelles sont fortement liées à la sévérité de la maladie.

Squelette, Pixabay – PublicDomainPictures

5 Comments

  1. Ademard Escartefigues 2 novembre 2017

    Et dire qu’on trouve des mécènes pour financer ce genre de recherche.
    Ce soir, potée aux choux.

    Répondre
  2. Maréchal Goudron 2 novembre 2017

    vite, un cassoulet à midi !

    Répondre
  3. lienard 2 novembre 2017

    serait ce la dernière usine à gaz découverte par le haut du panier???….Encore un truc explosant à la face du monde et dont tout le monde aura eu vent;;;;Voilà voilà!!!

    Répondre
  4. John Steed 1 novembre 2017

    Il faudrait quand même préciser que le sulfure d’hydrogène est mortel et cela très rapidement. Les « pets » n’ont sans doute que quelques traces, mais de là à respirer du sulfure d’hydrogène, serait se suicider. Vaut mieux avertir que de risquer des écervelés vouloir « se soigner » à l’H2S.

    Répondre
    1. JODAR jean michel 2 novembre 2017

      Le sulfure d’hydrogène est mortel, certes. Mais insidieusement car à ne niveau de dangerosité : il ne sent rien du tout….trop tard!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *