Accueil / Actualités / Riche en France : une perception différente selon les salaires

Riche en France : une perception différente selon les salaires

Les Français et l’argent ont une relation qui reste très ambiguë, car la notion de richesse n’est pas identique selon les foyers et les salaires perçus. De ce fait, être riche est assez complexe en France et l’opinion des citoyens a été illustrée dans une étude.

La notion d'être riche
La notion d’être riche / Crédit Photo : Pixabay – blickpixel

Un sondage « odoxa » qui est paru aujourd’hui et il dévoile dans les colonnes des « Échos » que les Français ont une perception du mot riche qui varie selon le salaire mensuel qu’il faut gagner pour se sentir à l’abri du besoin. La somme serait estimée à 5000 euros. La richesse, un terme qui ne veut pas dire grand-chose, on peut être riche pour quelqu’un et pauvre pour celui qui gagne plus que vous. Le seuil de la richesse en ce qui concerne le patrimoine se situerait aux alentours des 500.000 euros.

La richesse n’est pas universelle, mais différente selon les foyers

La crise qui s’est installée dans notre pays a surement fait changer l’opinion de certains Français sur la richesse, en quelques années le taux s’est abaissé, en 2006 on estimait à 6000 euros le salaire idéal pour se sentir à l’abri du besoin et se considérer comme une personne aisée.

Lors de la campagne présidentielle de Ségolène Royal en 2007, notre futur président François déclarait que ceux qui gagnaient 4000 euros mensuellement étaient riches. Une chose est certaine, plus vous gagnez d’argent plus vous placez la barre haute de la richesse. Chacun a sa propre interprétation selon ses revenus. Si l’on prend en considération l’impôt sur la fortune, l’ISF, le seuil est fixé à 1,3 million d’euros.

La richesse reste tabou en France

Dans les lignes de ce sondage, on peut nettement constater que les Français restent pessimistes sur leurs propres situations, une personne sur deux estime que sa vie actuelle est bien moins agréable d’un point de vue financier que l’était celle de leurs parents dans l’ancien temps. Un point de vue qui peut-être débattu, les besoins n’étaient pas les mêmes et les différences sociales étaient bien plus importantes. Les Français ont-ils perdu la confiance en eux ou en la vie ? La crise, le pouvoir d’achat qui stagne, les difficultés financières, les économies qui s’envolent, le chômage qui ne cesse d’augmenter, tous ces paramètres entament la confiance en l’avenir.

Ce qui est certain, c’est que la richesse est très mal perçue en France, on a du mal à en parler librement, c’est un peu tabou.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Cancer

Etats-Unis : une maman remercie via une lettre poignante sur Facebook le personnel soignant veillant sur sa fille

Pour que le combat de sa fille, Sophie, âgée de deux ans et hélas diagnostiquée …

Réagissez !