Accueil / Actualités / Le risque d’asthme du bébé à naître réduit grâce au rayonnement du soleil

Le risque d’asthme du bébé à naître réduit grâce au rayonnement du soleil

Personne ne peut échapper à toutes ces campagnes de prévention, de sensibilisation qui mettent en garde sur les méfaits d’une exposition au soleil prolongée, mais rester trop loin de ses rayons n’est pas non plus une bonne solution, car on a besoin du soleil pour capturer la bonne dose de vitamine D.

Le rôle du soleil dans la diminution du risque d’asthme

Une nouvelle étude américaine démontrerait qu’il existerait un lien entre l’exposition au soleil durant dix minutes par jour au cours du deuxième trimestre de grossesse et les risques d’asthme chez l’enfant diminué. L’enquête réalisée par les chercheurs de l’université du Kansas va paraître dans la prochaine édition de l’American Journal of Health Economics, l’apport de la vitamine D aurait un rôle à jouer pour éliminer les risques de l’asthme chez l’enfant à naître. Les scientifiques ont analysé les différentes données de sondage concernant plus de 600.000 femmes afin de mettre en relation la maladie et les lieux géographiques, ils ont pris en considération l’exposition au soleil durant le deuxième trimestre de grossesse de femmes enceintes et les résultats ont montré que celles qui résidaient dans des zones où le soleil était plus présent, le taux de vitamine D était plus important. Ces mêmes femmes donnaient naissance à des enfants ayant moins de risques de développer un asthme.

La vitamine D synthétisée avec 10 minutes par jour

La manière d’augmenter le plus simplement son taux de vitamine D est de s’exposer aux rayons, plus de 90% proviennent du soleil, mais bien sûr, il faut rester extrêmement prudent et ne pas faire n’importe quoi, le temps passé doit être limité, la crème solaire indispensable et certaines heures de la journée sont à bannir. Dès que les températures le permettent, il suffit de sortir, de se découvrir les bras et les jambes, une exposition de dix minutes par jour est suffisante pour synthétiser la vitamine D. Certaines régions de France totalisent moins de journées d’ensoleillement d’où certaines carences.

Profiter du soleil avec une véritable modération

Passer du temps à l’extérieur est bien plus bénéfique à l’organisme que tous les compléments alimentaires mis sur le marché, une constatation mise en évidence par les scientifiques en charge de cette étude. De nombreuses enquêtes ont déjà démontré son utilité pour se protéger contre certains cancers, les problèmes cardiovasculaires, elle favorise l’absorption du calcium et aujourd’hui elle serait même bénéfique pour prévenir l’asthme des enfants à naître. La conclusion, c’est qu’il vaut mieux sortir de chez soi, profiter du soleil avec modération et intelligence.

Asthme, Pixabay – InspiredImages

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Sport

Un sportif filme sa crampe du mollet droit : du jamais vu tant c’est insoutenable !

Nous sommes tous égaux face à des crampes qui peuvent nous gâcher une séance de …

Réagissez !