LOADING

Type to search

La rosacée, un bien joli nom pour un trouble qui peut très vite devenir handicapant

4 semaines ago
Share

La rosacée est une affection cutanée chronique caractérisée par une rougeur de la peau du visage, menton, des joues, du nez, cela s’accompagne de petites vésicules remplies de pus. C’est d’ailleurs pour cela qu’autrefois, cette pathologie était associée à  une acné tardive, deux troubles cutanés très distincts. Cela touche principalement les femmes d’âge mur mais elle peut aussi se manifester chez les jeunes adultes, les hommes quant à eux sont susceptibles de développer des symptômes plus graves. La rosacée s’installe essentiellement chez les personnes à peau claire.

Peau

La rosacée ne compromet pas la santé physique d’une personne, c’est un trouble chronique évolutif, il n’existe aujourd’hui aucun remède pour la guérir

Les scientifiques examinent les facteurs déclenchant de la rosacée comme les troubles gastro-intestinaux, le désordre des vaisseaux sanguins, les dommages faits par le soleil, les peaux mixtes, toutes les théories sont à l’étude. Bien que cette affection ne se guérissent pas, il est possible de prendre en charge les symptômes. Plus les traitements débutent tôt plus les chances que l’affection n’empire pas sont grandes. Pour traiter la rosacée, une combinaison de traitements médicamenteux avec des soins de peaux sont recommandés. Les remèdes utilisés tuent les bactéries, de ce fait ils atténuent l’inflammation, les rougeurs. La chirurgie au laser pour réduire ou éliminer les vaisseaux peu esthétiques mais cette intervention reste très onéreuse.

Les dermatologues arrivent à mettre en place des traitements efficaces

Le problème premier de la rosacée concerne la gêne esthétique qu’elle procure au quotidien, une situation qui peut parfois aller jusqu’à l’exclusion du patient de la vie sociale, personnelle. Une idée reçue, on associe encore les personnes souffrant de rosacée à des individus alcooliques, la boisson est complètement étrangère à ce trouble cutané. Actuellement les traitements soignent les symptômes mais peu l’origine de la maladie. Lorsqu’un traitement est prescrit, il ne faut pas l’arrêter, cela peut exposer le patient à une rechute. Avec les médicaments, il est conseillé de bien nettoyer sa peau sans l’agresser, la protéger du soleil, des produits cosmétiques non adaptés. Dans les formes les plus importantes de la pathologie, on peut avoir recours à des antibiotiques.

Peau, Pixabay – IsaacFryxelius

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *