Accueil / Actualités / Saint-Ouen : le ras-le-bol augmente en même temps que la drogue

Saint-Ouen : le ras-le-bol augmente en même temps que la drogue

À Saint-Ouen, le ras-le-bol des habitants est de plus en plus important. Les trafics se multiplient et grignotent davantage leur sécurité.

Ministre de l'Intérieur
Ministre de l’Intérieur

Les mères de famille se sont réunies dimanche 10 mai et elles ont manifesté pour dénoncer l’insécurité qui règne dans leur quartier, elles demandent toutes d’une voix unanime « stop » à tout ce trafic de drogue qui parasite Saint-Ouen. Toutes ces personnes sont exaspérées par la violence qu’entraîne le trafic de cannabis, c’est plus de deux cents habitants qui ont lancé un appel au gouvernement, ils veulent que leur ville ne soit plus une plaque tournante de la drogue, ils souhaitent que les dealers cessent de terroriser la population. Tous les jours il y a des coups de feu, des fusillades, en un mois et demi il y a eu cinq jeunes qui ont reçu des balles, des morts sont à déplorer selon une vidéo du Parisien.

A Saint-Ouen, Cazeneuve prend les mesures qui s’imposent

Pour tous ces gens, l’urgence est là, ce rassemblement de mères de famille c’est comme un SOS. Pour symboliser la manifestation, des silhouettes ont été dessinées au sol le tout parsemé de bougies. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve interpellé par cette insécurité doit annoncer cette semaine des mesures concrètes pour éradiquer tous ces trafics de drogue à Saint-Ouen. Les consommateurs qui viennent se fournir dans ces quartiers vont désormais être appréhendés et les mesures à leurs égards vont être disciplinaires, le ministre veut faire la chasse à tous ceux qui consomment du cannabis et qui viennent perturber la vie des honnêtes citoyens selon RTL.

Une manifestation à Saint-Ouen contre les drogues

Bernard Cazeneuve a rappelé que durant ces derniers mois de nombreuses interpellations et saisies auraient été organisées et concluantes, il a promis un renforcement de la sécurité et de « la vidéo surveillance », la police nationale et la police municipale devront travailler ensemble pour une meilleure coordination. Il faudrait renforcer les contrôles aux douanes et punir plus sévèrement les dealers, mais aussi les consommateurs, s’occuper du problème qui règne à Saint-Ouen est une urgence, mais des quartiers comme celui-ci il y en a partout en France et l’insécurité est parfois là où elle se fait discrète. Les drogues sont un fléau pour de nombreux habitants qui recherchent la tranquillité.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Sport

Un sportif filme sa crampe du mollet droit : du jamais vu tant c’est insoutenable !

Nous sommes tous égaux face à des crampes qui peuvent nous gâcher une séance de …

Réagissez !