Accueil / Actualités / Salades : présence inquiétante de perturbateurs endocriniens

Salades : présence inquiétante de perturbateurs endocriniens

Les salades sont concernées par les perturbateurs endocriniens à cause de l’utilisation de pesticides considérés comme interdits. Entre les maladies, les pucerons ou les problèmes de santé, il faudra effectuer un choix.

Salades
Salades / Crédit Photo : Pixabay – edar

L’alimentation est censée être bonne pour la santé et les recommandations s’articulent autour de la consommation de cinq fruits et légumes par jour. La salade est un allié minceur, car elle ne fait pas grossir et elle s’intègre dans les repas équilibrés. De plus, elle coûte généralement moins d’un euro pendant la saison, mais un problème de taille se profile à l’horizon et il concerne les pesticides interdits. Une association baptisée Générations Futures a spécifié que des substances nocives avaient été identifiées.

Des perturbateurs endocriniens dans des salades consommées en France

Au cours de l’été, la salade est assez simple à faire pousser pour une consommation familiale. Les industriels sont toujours exigeants et souhaitent un produit beau qui ne perd pas de sa fraîcheur. De l’autre côté, les agriculteurs qui tentent de rentabiliser leur exploitation ont recours à des produits pour vaincre les maladies et les pucerons. Pourtant, le résultat n’est pas celui escompté selon l’ONG qui a pratiqué des analyses entre le 28 mai et le 21 juillet 2015. En France, dans 16 % des situations, des traces de produits interdits ont même été retrouvées.

Des salades contiennent des produits interdits depuis des années

Cette découverte est inquiétante notamment lorsque l’on sait que des salades peuvent contenir du DDT qui est interdit depuis 1971, car il est identifié comme cancérigène. Par conséquent, les salades sont susceptibles de rendre les consommateurs malades notamment à cause de la présence des perturbateurs endocriniens. Des spécimens contenaient même un produit qui est considéré comme le responsable de la tuerie des abeilles. Désormais, il est donc difficile d’accorder une pleine confiance aux produits achetés dans les commerces. Seul son propre potager est susceptible de combler les attentes.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Cancer

Cancer : les traitements alternatifs ne seraient pas aussi intéressants

Il existe plusieurs types de traitements alternatifs, les pharmacologiques, l’acupuncture, la phytothérapie, la naturothérapie. Les …

Réagissez !