LOADING

Type to search

Tags: ,

Salariés seniors : les français souffrent en silence

2 années ago
Share

Les seniors qui sont au travail ne seraient pas très heureux. Continuer une activité salariale après 65 ans peut se révéler être une bonne initiative pour garder une santé physique. Solliciter son corps, c’est garder une certaine autonomie et c’est se sentir encore utile, tout cela participe à maintenir une bonne santé. La retraite est souvent mal vécue pour tous ceux qui ont été très actifs durant leur vie, mais tous ces seniors sont-ils heureux dans leur travail, il semblerait que la réponse soit négative.

Senior

Senior / Crédit Photo : Pixabay – stevepb

Les salariés français représenteraient la catégorie la moins joyeuse au travail. Une enquête vient de démontrer ce fait de société. Les enquêteurs d’IPSOS se sont penchés sur les seniors et le travail, ils ont essayé de comprendre leur motivation et leur gaieté sur le lieu où ils exercent leur emploi. L’établissement de sondage a interrogé plus de 2000 salariés européens de 55 ans et plus dans 14 pays respectifs. Les résultats ne sont pas très encourageants pour la France, seulement 39% des personnes interrogées âgées de plus de 55 ans se disent épanouis au travail alors qu’elles sont 47% chez les moins de 25 ans. C’est en Suède, en Autriche et aux Pays-Bas que les seniors sont les plus heureux au travail.

Les seniors demandent un peu de valorisation au travail

En France, la qualité du travail est remise en question, seulement 29% des sondés attribuent une note entre 8 et 10 alors qu’en Finlande 66% des personnes interrogées admettent que la qualité de vie au travail mérite d’obtenir une très bonne note. Pourquoi les seniors français sont-ils aussi moroses au travail ? Le responsable serait le manque de considération à leur égard, 46% des seniors reconnaissent qu’ils ne sont pas assez valorisés sur le lieu de leur travail.

En France, les salariés seniors ne sont pas heureux au travail

Le savoir-faire des seniors n’est pas assez mis en avant, dans d’autres pays, les choses sont complètement différentes, en Allemagne et en Autriche, les compétences des seniors sont plébiscitées, l’expérience d’une personne d’un âge avancé peut servir à favoriser le développement d’un salarié en apprentissage. En France, c’est différent, le talent des anciens ainsi que la valeur ne sont pas assez considérés, c’est très dommageable pour une personne en demande de formation.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *