Accueil / Actualités / Sativex : à base de cannabis, il ne débarque pas encore en France

Sativex : à base de cannabis, il ne débarque pas encore en France

Le Sativex n’est pas un médicament commun, car sa composition le rend atypique. En effet, il est à base de cannabis et alors qu’il devait être lancé dans les officines en France, la situation semble avoir changée depuis quelques mois.

Sativex
Sativex / Crédit Photo : Capture YouTube BFMTV

Ce spray buccal a reçu pourtant l’autorisation de mise sur le marché dès 2014, il est indiqué spécifiquement pour traiter la sclérose en plaques et plus particulièrement la contraction réflexe du muscle qui dure trop longtemps. Elle est très souvent localisée dans les membres inférieurs. Cette pathologie très invalidante, car elle touche le système nerveux central, les nerfs optiques et la moelle épinière provoquent des douleurs, un handicap grandissant et les mouvements involontaires sont de plus en plus nombreux au fil de l’évolution de la maladie. Les traitements qui sont actuellement sur le marché ne soulagent que partiellement les malades.

La France est à la traîne pour commercialiser le Sativex

Pour le Sativex, des études ont démontré son utilité et son efficacité, dans 47% des cas, il serait vraiment d’une grande aide pour combattre les douleurs. Le médicament fabriqué à base de cannabis n’est pas en vente en France pour des raisons financières et pourtant il pourrait soulager de nombreux malades. Les négociations n’avancent pas, elles piétinent. Le Sativex est déjà commercialisé dans plusieurs pays, 23 pour être précis dont 17 dans le continent Européen, comme toujours la France est à la traîne.

Pas de Sativex tant que les conditions financières ne sont pas réglées

Depuis plus de dix-huit mois, les discussions sont au point mort. Le directeur du laboratoire qui fabrique ce médicament (Almill France) a déclaré qu’un mois de traitement coûterait pour le malade 440 euros, le laboratoire a proposé à la France une réduction de 20%, mais le comité économique des produits de santé, c’est celui qui fixe le prix des remèdes remboursables demande une baisse supplémentaire de 17 à 20% et le directeur du laboratoire n’est pas d’accord. Donc le Sativex n’est pas commercialisé dans notre pays. Il sera de toute façon remboursable, c’est une demande qu’exige le laboratoire.

Un traitement onéreux à acquérir dans d’autres pays

En attendant la commercialisation en France, les malades qui peuvent se le permettre vont en Allemagne, en Espagne, en Suisse pour l’acheter à leurs frais. Les malades en situation de précarité financière ne peuvent pas soulager leurs douleurs, car le traitement est trop onéreux.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

Un seul commentaire

  1. Vaut-il mieux n’avoir aucun traitement ou de désolidariser le prix de vente et le remboursement ? Cette question est essentielle pour pouvoir disposer de l’innovation.

Réagissez !