Accueil / Actualités / Schizophrénie : les voix qui envahissent votre esprit seraient supprimées avec des impulsions

Schizophrénie : les voix qui envahissent votre esprit seraient supprimées avec des impulsions

Les scientifiques viennent de localiser une zone du cerveau d’où proviendrait les voix que les personnes atteintes de cette pathologie entendent lors des crises. Cette maladie peut prendre des formes extrêmement variées, elle entraîne très souvent une grande souffrance chez les individus qui en souffrent ainsi que l’entourage. Les troubles débutent en général entre 15 et 30 ans, ils évoluent ensuite tout au long de la vie. La perception des malades est perturbée, ils entendent, voient des choses qui n’existent pas pour ceux qui les entourent, il est alors impossible de les convaincre de leurs erreurs.

Un cerveau

10 à 15% des malades souffrant de schizophrénie se suicident en particulier durant les premières années de la maladie

Les chercheurs tentent actuellement de mieux comprendre la pathologie ainsi que les facteurs de risque. Ils cherchent également à identifier sa survenue, son évolution. L’objectif : être en mesure d’intervenir le plus tôt possible afin de prévenir la sévérité de la maladie. La schizophrénie touche aussi bien les femmes que les hommes, toutefois, certaines études ont pu démontrer que pour ces derniers, la maladie peut être beaucoup plus invalidante. Plus d’un tiers des patients après plusieurs années de traitement sont en rémission durable, ils reprennent alors une vie active quasi normale. Ils restent malheureusement 20 à 30% de cas peu récepteurs aux traitements actuels. Il faut noter que l’agressivité est le plus souvent tournée vers le patient lui même.

La schizophrénie reste une maladie complexe dont la survenue repose essentiellement sur la présence d’éléments génétiques

Les scientifiques français avec ce nouveau traitement par impulsions magnétiques vont peut être faire avancer la guérison ou tout du moins la prise en charge de cette maladie. Les essais cliniques ont eu lieu sur plus de 26 patients, ils ont reçu le traitement de stimulation. Le premier groupe a eu une série deux fois par jour durant deux jours sur la partie du lobe temporal associé au langage, plus de deux semaines plus tard, 35% des malades ont constaté une réduction significative de leurs hallucinations auditives. Les chercheurs sont satisfaits de ces tests, ils ont en effet découvert une zone du cerveau qui serait associée à ces hallucinations dévastatrices. Même si cette avancée est positive, le mode d’utilisation à long terme reste à déterminer. L’organisation mondiale de la santé rappelle que plus de 21 millions de personnes sont touchées par la maladie dans le monde.

Un cerveau, Pixabay – Tumisu

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !