LOADING

Type to search

Le sel consommé en grande quantité favorise la crise cardiaque

4 mois ago
Share

L’organisation mondiale de la santé recommande un apport en sel équivalent à 5 grammes par jour, nous sommes très nombreux à dépasser allègrement ces conseils pourtant essentiels. Nous avons pris conscience pour la plupart d’entre nous que le gras, le sucre ne sont pas forcément bon pour la santé, c’est devenu une évidence pour des individus qui de ce fait ont changé leur mode d’alimentation mais le terme moins de sel n’a pas eu le même impact sur la population. Pourtant de nombreuses études ont pu démontrer que trop de sel pouvait nuire à la santé.

Sel

Les Français consomment bien trop de sel, près de 10 grammes par jour en moyenne

Le sel est à consommer avec la plus grande modération. Le sel, c’est bien sur la salière que l’on se passe aisément lors des repas mais c’est aussi, la charcuterie, les gâteaux, les fromages, les plats industriels, le pain… Il est largement utilisé par les industries agroalimentaires car il est peu cher, il rehausse le goût, masque certaines saveurs, donne un certain relief aux aliments. Les industriels ont du mal à s’en passer. L’hypertension qui affecte plus de 7 millions de Français donne l’alerte sur la consommation mal dosée du sel. Il a été récemment incriminé dans la survenue de cancers comme celui de l’estomac. Il est donc préférable d’avoir la main légère lorsque l’on cuisine.

Une étude présentée au congrès annuel de la société européenne de cardiologie met en évidence que doubler l’apport en sel multiplie par deux le risque d’accident cardiovasculaire

Trop de sel favorise l’hypertension. L’étude démontre qu’il serait directement néfaste pour le cœur, même si la tension est normale, resaler un plat se révèle être inutile voire dangereux. Il a tout de même de bons côtés, il est indispensable à la vie, il joue un rôle important dans le fonctionnement nerveux, musculaire, mais 2 à 3 grammes par jour sont largement suffisants pour assurer les fonctions vitales de notre organisme. Actuellement, même si la tendance est à la baisse, ce n’est pas assez, on constate que pour les hommes elle est de 10 grammes par jour contre 8 grammes pour les femmes, un taux encore trop élevé. Il faut se méfier des aliments transformés, c’est à eux que l’on doit le plus d’apport en sel. Le meilleur conseil consiste à limiter leur consommation, éviter de trop saler les eaux de cuisson, goûter avant de resaler son assiette, d’autres épices peuvent aisément remplacer le sel et ils rendent les plats aussi goûteux.

Sel, Pixabay – condesign

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *