Accueil / Actualités / Le sel et la sclérose en plaques : il aggraverait les symptômes

Le sel et la sclérose en plaques : il aggraverait les symptômes

Le sel peut s’avérer néfaste que la consommation soit trop faible ou trop importante. Il aggraverait également la sclérose en plaques.

Sel
Sel

Le sel se retrouve généralement sur toutes les tables au moment des repas et cela peut avoir une incidence sur la santé des convives. Une enquête s’est donc attardée sur la consommation pour tenter de connaitre les effets sur la sclérose en plaques qui est une maladie très handicapante sur le long terme. Il faut noter que cette dernière serait également aggravée par le vin selon une étude américaine. Pour obtenir ces conclusions, le Dr Ikuo Tsunoda avait nourri des souris atteintes de cette maladie avec du vin et il avait constaté que la sclérose en plaques était aggravée.

Le sel engendre par an près de 1.6 million de morts

Le concept s’avère être le même pour la consommation de sel. Cette dernière ne doit pas être excessive, car selon une enquête réalisée en Argentine, il serait possible d’augmenter les poussées de sclérose en plaques avec le sel. Ce dernier n’est pas anodin et il doit être consommé avec modération tout en sachant qu’il cause près de 1.6 million de morts tous les ans. Ces derniers sont généralement expliqués par des maladies cardio-vasculaires. Le Dr Mauricio Farez a donc constaté l’évolution de 70 personnes atteintes de la sclérose en plaques pendant deux ans en accordant une attention particulière au sel.

Le sel et la sclérose en plaques ne font pas bon ménage

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) estime que la portion recommandée quotidienne ne doit pas excéder 2 grammes. Les patients qui avaient respecté cette directive ont eu une évolution de la sclérose en plaques « normale » alors que ceux qui prenaient entre 2 et 4.8 grammes de sel avaient eu une poussée de cette maladie puisque les symptômes avaient été aggravés. Cette étude illustre donc une nouvelle fois les dangers d’une consommation excessive de sel, il est donc vivement recommandé de suivre les préconisations de l’OMS en respectant une dose maximum de deux grammes par jour.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Sexe

La définition délicate de la durée normale d’un rapport sexuel

Quelle est la durée normale d’un rapport sexuel ? Un rapport, qui en appelle à …

Réagissez !