Accueil / Actualités / Sida : éradiquer le virus du VIH demande 23 milliards supplémentaires

Sida : éradiquer le virus du VIH demande 23 milliards supplémentaires

Le SIDA a fait de nombreuses victimes à travers le monde et d’après les chiffres relayés par l’Organisation mondiale de la Santé, plus de 34 millions de malades auraient été infectés par le VIH malgré le progrès des traitements antirétroviraux.

Vers une éradication possible du Sida dans le monde

En 2014, plus d’un million de personnes ont été détectées au virus. Mettre fin à cette épidémie est une chose concrète et tout à fait réalisable, mais cela demande un lourd investissement, plus de 23 milliards d’euros dans les quatre ans sont nécessaires. Le secrétaire général de l’ONU dans un rapport a déclaré que la motivation et les moyens concrets nécessaires pour mettre fin à cette épidémie ont été apportés par la lutte contre le virus du SIDA et tout cela devrait pouvoir mettre enfin un terme à la propagation de la maladie d’ici 2030.

Parfois, le nombre d’infections prend de l’ampleur

Les  résultats semblent encourageants, depuis 2004, les décès liés au virus ont diminué de plus de 42% dans le monde, l’espérance de vie des personnes atteintes du VIH a considérablement augmenté en ce qui concerne les pays riches. Pour ce qui est des pays à plus faibles revenus, la prise en charge s’est également améliorée, mais l’ONU indique tout de même que plus de 22 millions de séropositifs n’ont toujours pas l’accès aux soins. Selon l’OMS, plus de 37 millions de personnes vivent avec le SIDA dans le monde dont plus de 26 maillons en Afrique.

La mortalité a baissé, c’est un fait, mais le nombre de personnes infectées n’a diminué que de 8% au niveau mondial entre 2010 et 2014 et, dans certains pays, le VIH a même connu une forte hausse comme en Afrique du Nord, en Asie centrale, au Moyen-Orient, dans le Pacifique et en Europe de l’Est de plus de 30%.

Vers une meilleure prise en charge des malades

Le rapport souligne également que mis à part les moyens financiers nécessaires à la recherche, il faudrait abroger les lois punitives qui pénalisent les relations sexuelles entre personnes de même sexe, les consommateurs de drogue et les professionnels du sexe, car cela gêne l’accès aux services. L’ONU espère atteindre d’ici 2020 les 90% des personnes séropositives seront averties qu’elles sont infectées par le virus, 90% mises sous traitement et 90% devront avoir une charge virale indétectable.

Les recherches ont fait d’énormes progrès, les traitements permettent une espérance de vie plus grande, mais il ne faut pas relâcher la prévention, l’information, la prise en charge et la seule protection reste encore aujourd’hui le préservatif.

Le virus du Sida, Wikipédia – C. Goldsmith

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Culturisme

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de …

Réagissez !