Accueil / Actualités / Un sirop contre la toux serait-il responsable du meurtre d’une jeune femme ?

Un sirop contre la toux serait-il responsable du meurtre d’une jeune femme ?

En France, plusieurs études ont démontré l’inutilité des sirops contre la toux ainsi que les dangers potentiels qu’ils représentent pour l’usager. Les allergènes souvent présents dans les antitussifs, les colorants ainsi que l’alcool peuvent effectivement rendre ce mélange inquiétant. Si l’on pratique l’automédication, il vaut mieux se montrer prudent, favoriser d’autres produits afin d’éloigner les effets secondaires. Parfois les bons vieux remèdes de grand-mère à base de miel, de jus de citron seraient aussi efficaces mais surtout moins dangereux pour la santé.

Sirop

Dans l’espoir de passer une bonne nuit sans tousser, on se rabat très souvent sur un sirop ou des comprimés antitussif

La surconsommation de sirop contre la toux a toujours été un problème et cela depuis des décennies, auparavant, c’était plus l’alcool et la codéine qui suscitaient la prudence. Aujourd’hui, c’est le Dextromethorphane, un antitussif présent dans plus de 70 médicaments en vente libre, pris en grande quantité, il peut provoquer une altération de la conscience, des hallucinations qui peuvent durer plus de 6 heures. La consommation régulière du DXM, à forte dose provoque dans certains cas une psychose toxique, la personne perd contact avec la réalité, elle est dans un perpétuel état de confusion. De nos jours, les adolescents optent pour les sirops contre la toux pour planer. Certains sites internet donnent même des indications pour extraire le DXM des sirops, plus d’un adolescent sur 10 a déjà abusé de ces médicaments contre la toux

Un Américain sous l’emprise d’un sirop contre la toux aurait tué son épouse selon des faits rapportés par Foxnews

Tout se passait normalement pour ce petit couple jusqu’au jour où tout à basculer. Dans la nuit du 31 août au 1er septembre, le jeune homme aurait perdu pied, à son réveil, il aurait appelé les secours en précisant qu’il venait d’assassiner sa femme. Il incrimine un sirop contre la toux qu’il aurait pris en surdose afin de mieux dormir. Le couple était apparemment sans histoire, le jeune homme se préparait à devenir pasteur, sa femme s’occupait du catéchèse. Le sirop contre la toux qui lui avait été prescrit comportait comme tout médicament des effets indésirables. L’ayant absorbé en grande quantité, lui aurait-il fait perdre la raison au point de tuer sa femme ? Une mise en garde pour confusion possible est spécifiée sur la notice. C’est désormais à la justice de trouver le mot de la fin de cette triste histoire.

Sirop, Pixabay – frolicsomepl

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !