Accueil / Actualités / Smartphones dans les salles d’opération : une présence dangereuse

Smartphones dans les salles d’opération : une présence dangereuse

Les smartphones s’invitent de plus en plus dans les salles d’opération et cette présence n’est pas sans conséquence. Le personnel hospitalier transporterait les mobiles et un véritable problème sanitaire serait référencé.

Smartphone
Smartphone / Crédit Photo : Pixabay – StockSnap

Ces téléphones sont partout dans nos vies, ils créent pourtant bien des désagréments, ils deviennent des objets dangereux quand ils sont utilisés au volant et parfois gênants dans les salles de cinéma. Les sonneries fusent au milieu des repas et pour ne pas perdre le contact, la convivialité s’en trouve perturbée et selon une enquête, les Smartphones seraient désormais présents dans les salles d’opération.

Le Smartphone peut donc être perçu comme une source de distraction et il est possible qu’il soit à l’origine d’erreurs. En 2011, un grave accident a été référencé du côté du Texas. À l’époque, une patiente de 61 ans décède, car l’anesthésiste aurait été occupé à transmettre des SMS ou à jouer avec son Smartphone. Dans une déposition, il était possible de lire qu’il surveillait la sexagénaire toutes les 30 minutes alors qu’il jetait un œil toutes les 30 secondes sur son téléphone portable. Dans une autre affaire, un neurochirurgien avait passé près de 10 appels et le patient a été partiellement paralysé.

66% des médecins apportent leur smartphone dans l’hôpital

Cette nouvelle étude n’est pas très rassurante, elle nous informe que les médecins et les infirmiers emmèneraient leurs téléphones avec eux au moment des opérations, ce qui pose un réel problème d’hygiène, les bactéries sont présentes alors que théoriquement, il faudrait que les patients soient opérés dans un endroit parfaitement aseptisé, la concentration est aussi un problème, les alarmes et autres SMS peuvent perturber le travail d’un chirurgien, d’une infirmière, d’une anesthésiste. Cette enquête a été publiée le 31 juillet par le site d’informations médicales « Medscape France », selon cette étude, 66% des médecins chirurgiens utiliseraient leurs Smartphones dans le milieu hospitalier et bien sûr lors des opérations également, 56% des infirmières qui sont en charge des appareils de contrôles lors des opérations surferaient sur le net, 83% des téléphones qui ont été testés étaient porteur de germes.

L’interdiction des Smartphones dans les hôpitaux et salles d’opération est en vigueur

Outre la dangerosité, certains chirurgiens n’hésiteraient pas à poster sur les réseaux sociaux les vidéos de leurs opérations, un scandale surtout relié aux États-Unis. De nombreux déboires sont arrivés dans ce pays à certains patients, dans Le Parisien on apprend qu’une personne a du subir une seconde opération, car un téléphone portable vibrait à l’intérieur de son ventre. Ce genre de problème n’est encore jamais arrivé en France pour l’instant, mais les téléphones sont partout dans les salles d’opération au grand désespoir de certains professeurs qui s’inquiètent de cette situation grave. L’affiche qui interdisait les téléphones à l’intérieur des hôpitaux a disparu depuis bien longtemps pourtant cette interdiction est toujours en vigueur.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !