LOADING

Type to search

SNCF et le WiFi : un investissement lourd de 157 M d’€

3 années ago
Share

La SNCF et le WiFi est une histoire qui fonctionne déjà, mais les usagers voudraient un accès constant dans les trains et ce projet se complique.

Smartphone

Smartphone

La SNCF propose le WiFi puisque les usagers ont pu s’en servir sur le Thalys. De plus l’Eurostar sera également mis à jour avec cette technologie qui concernera uniquement les nouveaux modèles. L’accès à Internet est aujourd’hui un pôle très important, car les fabricants ont largement développé la mobilité. Il est donc très facile de lire les mails, de regarder des films ou de discuter sur la toile via un Smartphone ou une tablette.

Le WiFi sur les 450 rames coûterait très cher à la SNCF

Même si le WiFi est important pour les usagers, la SNCF ne pourra sans doute pas combler les attentes des usagers qui demandent une généralisation de l’accès. Pour les adeptes du Web, les voyages ne seraient plus une perte de temps puisqu’il pourrait à leur guise continuer leur activité sur la toile sans se préoccuper d’avoir un réseau ou non dans tel ou tel train. Toutefois, ce rêve ne deviendra sans doute pas une réalité, car l’investissement demandé est très lourd. La société a révélé que la mise en place du WiFi coûtait 350 000 euros et ce montant ne concerne qu’une seule rame.

La SNCF n’a pas de modèle économique pour généraliser le WiFi

Si la SNCF voulait généraliser le WIFI dans ses 450 rames, elle devrait débourser la somme de 157 500 000 euros. Le projet est pourtant à l’étude, car Axelle Lemaire qui est la secrétaire d’État au numérique interpellait la SNCF en octobre dernier. Un rendez-vous avait été conclu et rapidement la désillusion a envahi la toile. La société n’est pas contre un tel concept, mais elle doit trouver un modèle économique. Les usagers pourront donc se consoler avec le Thalys et le TGV Est, mais une majorité des utilisateurs de trains attendent un accès plus important. La secrétaire a tout de même révélé dans une interview accordée à France Inter qu’un appel d’offres sera lancé en février 2015 dans le but de trouver des technologies permettant de concrétiser ce projet.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *