Accueil / Actualités / SNCF et l’Holocauste : des descendants aux USA lancent une attaque

SNCF et l’Holocauste : des descendants aux USA lancent une attaque

La SNCF est attaquée par les descendants des déportés de l’holocauste aux USA. Ils demandent réparation à cette entreprise française et lancent une attaque.

SNCF
SNCF

Un groupe de personnes aux États-Unis, tous des proches des déportés des camps Nazi ont saisi la justice jeudi contre les chemins de fer français. La SNCF en effet a participé pendant la deuxième guerre mondiale aux transports de milliers de juifs dans des trains à bestiaux en les conduisant vers la mort dans les chambres à gaz. Selon les descendants des victimes, les chemins de fer ont saisi les biens personnels et souvent de valeur à des dizaines de milliers de personnes, ceci a été révélé par des documents du tribunal de Chicago. Cette action de justice collective qui accuse la SNCF de « complicité » dans le génocide des juifs demande à cette organisation française des comptes.

La SNCF accusée d’avoir été complice lors de l’Holocauste

Les chemins de fer auraient soi-disant facturé des billets de train de 3e classe aux nazis pour chaque juif qui montaient dans les trains, ils étaient entassés comme des bêtes dans des wagons insalubres, dans une promiscuité dégradante, sans eau, sans nourriture pour des voyages qui duraient parfois plus de cinq jours et où la mort était à l’arrivée. Selon ce collectif, la SNCF a encouragé le génocide par sa participation laxiste et elle été complice « des crimes contre l’humanité ». Les biens arrachés aux déportés se composaient d’argent liquide, de bijoux, de titres financiers, de l’or, des œuvres d’art, des instruments de musique, tout cela a été saisi de « manière illégale » d’après les documents.

 

La SNCF impliquée dans la déportation vers les camps

Ils sont amenés à recevoir des compensations pour préjudice moral, leur plainte relevant du droit international. La France s’était engagée en décembre 2014 à verser 60 millions de dollars pour les descendants des victimes non françaises de la Shoah. Cette action est essentielle pour la mémoire de tous ceux qui sont morts, mais jamais cela n’effacera l’implication de la SNCF française à la déportation de toutes ces personnes innocentes.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Courir

Var : un joggeur de 76 ans meurt d’une crise cardiaque en plein effort

Un homme de 76 ans, apparemment en bonne santé, a été hélas terrassé par une …

Réagissez !