LOADING

Type to search

Soda au fast food : Quick lance un procédé critiqué

4 années ago
Share

Les sodas ont toujours la cote au fast food et Quick a décidé de lancer un nouveau procédé déjà critiqué puisqu’il s’agit du libre-service.

Soda

Soda

Les sodas sont les accompagnateurs indispensables fans les différents fast-foods. Les clients peuvent ainsi savourer leur menu avec différentes boissons comme Orangina, 7UP et d’autres jettent leur dévolu sur le mythique Coca-Cola. Jusqu’à maintenant, le soda accompagnait le menu et la quantité était limitée en fonction de la demande lors du passage en caisse. Toutefois, Quick a décidé de rejoindre KFC ou encore Subway en proposant aux consommateurs un nouveau procédé qui ne fait toutefois pas l’unanimité. Les clients auront l’occasion de se servir selon leurs envies en boissons.

Certains sodas en libre-service à Quick

Les sodas Pepsi, Gini, Orangina, 7UP et Pulco seront donc en libre-service dans cette chaîne de fast-food. Les clients ne retrouveront toutefois pas certaines boissons commercialisées par le groupe Coca-Cola puisque l’accord avec Quick a été rompu. Deux camps sont par conséquent observés après cette annonce. D’un côté, il y a ceux qui estiment que ce nouveau procédé sera efficace, car ils pourront consommer en fonction du prix. En effet, certains avaient l’impression que le tarif du menu était parfois assez élevé au vu du contenu. De l’autre côté, il y a les personnes qui tirent la sonnette d’alarme et qui critiquent cette méthode baptisée « Free Refill ».

Des sodas à volonté favoriseraient la prise de poids

Il faut noter que les sodas sont caloriques puisqu’une boisson correspond tout de même à six morceaux de sucre d’une taille classique. Avec une consommation à volonté dans les fast-foods, certains spécialistes pensent que ce procédé pourrait favoriser l’obésité qui fait des ravages dans certains pays comme les USA. Toutefois, Quick a réalisé en amont une enquête pour tenter de connaitre les réactions des consommateurs et le rapport stipule que les consommations ne sont pas déraisonnées, les clients auraient donc tendance à s’auto-réguler.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *