Accueil / Actualités / Soins dentaires : les tarifs dissuadent 38% des patients

Soins dentaires : les tarifs dissuadent 38% des patients

Les soins dentaires engagent des frais qui ne sont pas anodins pour de nombreux portefeuilles. 38% des patients décident de ne pas donner une suite favorable aux devis, car les finances ne permettent pas un tel écart.

Soins dentaires
Soins dentaires / Crédit Photo : Pixabay – Wetmount

Les soins dentaires sont susceptibles de représenter un luxe que 38% des patients français ne sont pas en mesure de s’accorder. Pourtant cette hygiène est primordiale pour la santé, car les problèmes de dents peuvent occasionner des désagréments parfois importants. Mis à part les fortes douleurs engendrées par les abcès ou les dents défectueuses, l’hygiène bucco-dentaire peut avoir un impact négatif sur la santé en infectant l’un des organes.

38% des patients en France disent non aux soins dentaires

La société Santéclair a donc voulu approfondir ce problème en examinant 500 devis. Les résultats qui ont fait l’objet d’une publication dans le Parisien, montrent que 38% des patients sont contraints de refuser des soins dentaires à cause des prix demandés. Dans ce secteur médical, ils peuvent être très élevés, car les frais grimpent rapidement à plusieurs centaines d’euros. Cela représente donc un luxe important et certaines pratiques sont critiquées. Si les bases de remboursement n’ont pas été augmentées ces deux dernières décennies, les dentistes sont eux aussi pointés du doigt à cause de la grille tarifaire.

190 devis de soins dentaires ne sont pas suivis par les patients

Les professionnels de la Santé contestent les tarifs prohibitifs, mais cela ne change en rien aux contestations faites dans cette enquête. Sur les 500 devis demandés, 200 mettaient en avant une somme de plus de 1000 euros à la charge du patient, 197 avaient un lien avec une facture entre 250 et 1000 euros. A contrario, pour les devis de moins de 250 euros, il y en avait 103. L’enquête révèle que 213 ont bénéficié d’un traitement dans son intégralité. Par contre, 88 devis ont été effectués en partie et aucun soin dentaire n’a été engagé pour 190 demandes.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Culturisme

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de …

9 commentaires

  1. Voilà un domaine ou le tiers payant généralisé serait utile et justifie!

  2. Marisol avec sa dentition de cheval devrait pourtant comprendre qu’il faut réglementer tout ca.

  3. Les tarifs des dentistes Français sont effarants et ce n’est pas facilement compréhensible, mais c’est encore bien plus cher au Canada ou j’ai vécu, en Jordanie ou je vis actuellement, les tarifs sont 5 à 8 fois moins chers qu’en France….et devinez ou sont formés la plupart des dentistes Jordaniens ???…En France.. Si vous voulez vous faire poser une couronne émaillée par exemple cela vous coûtera entre 150 à 200 euros, venez visiter la Jordanie et en plus, faites vous en même temps soigner les dents…

  4. un soin de carie réalisé chez un patient qui est suivi régulièrement lui coûtera (s’il n’a pas de mutuelle ni CMU) entre 5,06 euros et 12,30…

    • On fait pas un devis pour une carie…. C’est plutôt pour une couronne ou mon dentiste m »a fait un devis de 1100 euros dont 600 euros a ma charge après que la sécu et ma mutuelle sois passé

      • pour arriver à une dent qui doit être couronnée, tu dois être forcément passé avant par la case carie à soigner (et qui ne l’a pas été)… va faire un contrôle tous les ans chez ton dentiste (c’est 23 euros la consultation et c’est pris en charge), ça t’évitera ce genre de désagrément à l’avenir.

  5. Il y a un léger problème dans cet article ! Quand on parle de « soins dentaires », dans le jargon, c’est le soin d’une carie par exemple, ou d’une gingivite ou de préscrire des antibios lors d’un abscès. En aucun cas on ne fait un devis pour ces « petits soins », ils sont conventionnés au tarif sécu et donc remboursés à hauteur de 70%, comme quand on va chez le médecin. Là où le problème réside, c’est sur les soins prothétiques. Là en effet, à moins d’avoir un portefeuille bien garni ou d’être un gros assisté à la cmu, on s’en tire en moyenne avec un devis entre 900 et ….. tout dépend le nombre d’implants que vous voulez ! Mais n’ayez crainte, les gros assistés de la cmu (qui se plaignent que leur prothèse ne soient pas en céramique en lieu et place du métal et qui ne bossent même pas) pourront toujours se le permettrent étant donné qu’ils ne paient pas. Par contre, la pauvre petite vieille qui perd ses dents et qui a bossé toute sa vie, elle n’aura que son misérable minimum vieillesse à 700 euros par mois et son petit portefeuille troué pour pleuré quand elle fera ses 10 chèques en paiement différé. Donc à la place de votre faux titre, je corrigerais : les patients qui bossent ne peuvent pas se payer d’implants, les assistés du système oui !!

    • Les gros assisté de la CMU déjà faut il qu’il trouve un dentiste qui veuille bien les prendre en charge et de plus ils ont le droit au minium c’est a dire au bas de gamme de la prothèse dentaire comme une couronne ils auront le droit a celle en ferraille j’en est discuté avec mon dentiste quand je me suis plaints de son devis…

Réagissez !