Accueil / Actualités / Soins médicaux : 25.7 % des Français renoncent faute d’argent

Soins médicaux : 25.7 % des Français renoncent faute d’argent

Les soins médicaux et l’argent ne sont pas dissociables. Selon une étude 25.7 % des Français sont contraints d’y renoncer à cause de leurs moyens.

Soins médicaux
[/media-credit] Soins médicaux
Les soins médicaux représentent un luxe pour un français sur 4. En effet, en 2012, de nombreux patients ont été contraints d’y renoncer puisque leurs capacités financières ne leur permettaient pas d’accéder au domaine médical. Cette question de l’accès aux soins est au centre des préoccupations du gouvernement qui tente de mettre en place diverses mesures pour permettre aux Français d’accéder à ce domaine. Par conséquent, le nombre de bénéficiaires de la CMU-C va augmenter cette année et le tiers payant sera généralisé.

10 % des Français ne peuvent pas obtenir des soins dentaires

En parallèle, l’étude menée par l’IRDES (Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé) illustre parfaitement le problème concernant l’accès aux soins. 23 000 personnes ont répondu à cette enquête et cela représente près de 8 000 foyers. Les pourcentages montrent que 25.7 % des personnes ont été contraintes de mettre de côté certains soins médicaux à cause de leurs moyens. Plusieurs domaines sont principalement touchés, car selon cette étude, 5 % ont renoncé à une consultation médicale, 10 % n’ont pas pu obtenir des soins optiques et 18 % ont fait une croix sur des soins dentaires.

Les chômeurs renoncent aux soins médicaux

L’optique et les soins dentaires sont souvent les deux pôles les plus onéreux. Généralement, les mutuelles se démarquent les unes des autres par rapport à ces garanties. L’enquête a également tenté de mettre en avant le profil des personnes qui renoncent à des soins médicaux. Selon celle étude, 15 % des Français qui ont obtenu la Couverture Maladie Universelle ne se sont pas soignés faute d’argent. Généralement, les personnes les moins couvertes sont les chômeurs et pour certaines personnes, les soins médicaux représentent un luxe assez complexe à obtenir et c’est pour cette raison que Marisol Touraine souhaite améliorer la situation.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Huile

De l’huile dans les bras, un jeune Russe inquiète les réseaux

Ce jeune homme, ancien militaire affiche sa musculature impressionnante sur les réseaux sociaux. Des biceps …

6 commentaires

  1. Dans le même temps, ils ne renoncent pas au téléphone portable, qui comme chacun sait, occupe le haut de la pyramide de Maslow des besoins . S’il existe des situations dramatiques, fruits du chômage et de l’abandon de la volonté de diriger par les politiques , les gouvernants successifs, comme la majorité des médecins, ont oublié de dire que la santé comme toute activité, avait un coût; alors que la majorité des gens pensent que la santé est un dû, un droit, quasi gratuit. 40 ans de conventionnement et d’une SS démagogique, et un financement par l’emprunt, ont détruit l’économie de la santé et l’économie, tout court; sans parler de confondre la médecine et la gestion. Encore plus d’étatisation, vers laquelle on se dirige, permettra une faillite de ce système et une reconstruction plus libérale avec une autre SS. C’est trop tôt pour espérer cette révolution et il faudra que les français « mordent la poussière » pour réaliser que la SS, n’est pas une vache à lait, n’est pas un dû, ne peut se nourrir que de la réalité de la ressource collective; et qu’un système de santé étatisé, est toujours, de médiocre niveau. Madame Touraine ne fait qu’enfoncer un peu plus tout le système, vers les abysses; et pour le malheur de tous; et avec la complicité des médecins et des syndicats.

  2. Dans la politique libérale: être mort c’est être rentabilisé. Si on ne travaille pas pas le droit de vivre, si on a plus de travail plus le droit de vivre. A tous les économistes! la compétitivité qui est le synonyme édulcoré de rentabilité est une dérivé absolument négative de l’ Économie. Au la terre rentabilisé: il n’y a plus de vie

    • certes je suis assez d’accord avec vous sur le fond mais vous oubliez que bcp de nos concitoyens choisissent volontairement de rester au chômage et s’en sortent plutôt bien.

  3. En tant que médecin généraliste militant d’une organisation humanitaire et connaissant quand même assez bien les prestations fournies par notre système des santé , je suis toujours surpris lorsque je lis de telles déclarations assez fantaisistes d’une minorité « vagissante « et qui ne représente pas du tout l’ensemble de l’opinion Tous ces gens qui prétendent ne pas pouvoir se soigner s’achètent des voitures neuves et prennent pour cela des crédits de 200 ou 300 €mensuels plutôt que d’acheter une occasion ont des ordinateurs et des portables I pad des I phone et autres gadgets indispensables Je les vois tous les jours dans ma patientèle
    Mon portable renouvelé il y a 1 an m’a couté 35 euros . Dix fois moins cher qu’un I phone
    Ayant eu l’habitude d’un service de santé démesurément généreux, nos concitoyens refusent maintenant de dépenser quelques euros pour une mutuelle qui leur assurerait la quasi totalité des remboursements (entre 85 à 90 %
    Les services hospitaliers fournissent des prestations de qualité quasi gratuites leurs services dentaires assurent des prothèses et des soins de de bon niveau Bien sûr il y a des délais mais il vaut mieux investir de son temps que manger sans dents toute sa vie
    Sans parler de la CMU qui a vu( et c’est tant mieux )le nombre de ses ayant droit , doubler en 5 ans (plus de 200 000)
    Combien de ces « malheureux « ont acheté des téléviseurs plasma à 700 € pour suivre la Coupe de Monde Quant aux chômeurs qui bénéficient du meilleur système d’indemnisation au monde Je les ai toujours entendus pleurer sur leur sort alors que la plupart d’entre eux que je soigne m’avouent préférer rester chez eux à ne rien faire et travailler au noir
    Ce plus d’un foyer sur deux ne paie pas l’impôt sur le revenu
    Ce sont des jérémiades un soin dentaire15 € ou une paire de lunettes ne s’achètent pas tous les jours d’autant que les grandes marques pratiquent des prix discount avec facilité de paiement (90 €) quelle que soit la correction

    • entièrement d’accord avec vous. le vrai titre de cet article est les français préfèrent renoncer à leur soin plutôt qu’à leur gadgets.

  4. Espagnet Jean-Marc

    Pouvez vous m’expliquer pourquoi des Français en manque d’argent ne se soignent pas alors que des étrangers sans papiers sont soignés gratuitement ? Excusez moi, j’ai oublié que la France est le pays des droits de l’homme même si celui-ci n’aime pas notre drapeau !

Réagissez !