Accueil / Actualités / Soldes d’été : Internet a encore fait mal aux boutiques physiques

Soldes d’été : Internet a encore fait mal aux boutiques physiques

Les soldes d’été ont débuté depuis cinq jours et le premier bilan n’est pas très bon. Les boutiques physiques n’ont pas eu l’occasion de mettre à mal Internet qui s’en sort une nouvelle fois très bien malgré la baisse des ventes pour 2015.

Soldes
Soldes / Crédit Photo : Pixabay – stux

La suppression des soldes flottants voulus par les commerçants n’a pas eu l’effet escompté. Depuis le premier jour, ce n’est pas l’affluence dans les magasins et c’est même une baisse assez sensible qui est constatée par rapport à l’année précédente. Les centres commerciaux ne connaissent pas non plus le rush, la fréquentation est en baisse de 3 à 4%. Les commerçants pour essayer d’écouler leurs marchandises ont lancé leur deuxième démarque, les prix plus attrayants vont peut-être déclencher chez certains l’envie, les départs en vacances n’ont sans doute pas aidé cette première semaine de soldes, les Français pensent plutôt à leurs congés et ils consacrent leurs économies pour s’envoler en vacances.

Des soldes d’été en hausse pour Internet et en baisse pour les boutiques

Les seuls qui arrivent à profiter de cette période, c’est l’e.commerce, tous les sites qui proposent des soldes sont consultés et les internautes préfèrent acheter sur la toile, les prix sont plus attrayants et ils peuvent profiter des soldes bien tranquillement assis dans leur fauteuil loin de la chaleur, c’est bien plus sympathique. Chez Brandalley, les ventes sont en hausse de 20%, la canicule a joué en la faveur des sites de vêtements, les promotions restent plus compétitives, les réductions sont bien plus intéressantes pour le porte-monnaie.

Pas d’amélioration à prévoir pour les prochains soldes

Les soldes sont une période importante pour les commerçants, ils essayent d’écouler leurs stocks avant d’installer la nouvelle collection. Depuis plus de sept ans, la baisse se fait ressentir pour le malheur de certains commerçants qui se voient parfois obligés de vendre leurs magasins. L’institut français de la mode (IFM) ne prévoit pas d’amélioration malheureusement pour un avenir proche, le secteur de l’habillement est en perte de vitesse.

L’année 2015 risque fort de voir un repli supplémentaire. L’économie du pays, le chômage ne facilitent pas ces périodes, les Français misent sur la prudence.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Chauve-souris enragée dans la Drôme : les conseils sanitaires émanant de la préfecture

Les chauves-souris sont des animaux insectivores très utiles et légalement protégées. La découverte d’un de …

Réagissez !