Accueil / Actualités / Sophie la girafe : le jouet phare des nourrissons, rempli de moisi, à en horrifier les parents

Sophie la girafe : le jouet phare des nourrissons, rempli de moisi, à en horrifier les parents

Sophie la girafe est le jouet chouchouté de tous les bébés, le tout avec un succès qui ne se dément pas, depuis des décennies. Mais voilà, la découverte de moisissures, à l’intérieur de ce jouet, en plastique, est indéniablement un coup dur, pour la firme française, la produisant !

Sophie la girafe

Du moisi à l’intérieur de la célèbre Sophie la girafe, et un effet ricochet, avec plusieurs autres mammifères caoutchouteux dans le même cas, sont hélas à déplorer

Sophie la girafe est un jouet en caoutchouc, spécialement conçu pour les nourrissons, et qui peut se féliciter d’une incroyable longévité, si nous nous référons à son année de naissance : 1961 ! Son succès est loin de faiblir, même si une récente découverte, à l’intérieur du jouet, vient soudainement de ternir son image, avec une hygiène, laissant à désirer, car l’un de ses modèles (et beaucoup d’autres, hélas, ensuite) regorgeait de moisi, sous sa peau mouchetée, et élaborée, entièrement en plastique. Le choix d’un tel matériau lui octroyait des vertus, étant similaires à celle d’une tétine, afin de satisfaire l’envie insatiable, de mordiller, des bébés, dont Sophie la girafe est le jouet phare. Afin de garder le cap du succès, la firme française Vulli a réagi, rapidement.

A l’exception de nourrissons, à la fragilité attestée, et à tenir absolument éloignés de ce jouet en plastique, la société fabricante et le corps médical se veulent rassurants

Dana Chianese, dentiste pour enfants, a tiré la sonnette d’alarme, la première. En voulant nettoyer l’animal, elle a découvert qu’il sentait le moisi et l’a donc ouvert, avec une dextérité propre à sa profession, selon nos confrères du Huffpost. La découverte, pour le moins, des plus dégoûtantes, était que le jouet, loin d’être impeccable, était noir d’une quantité élevée de  moisissures, avec le temps de s’y propager. D’autres adultes responsables, ont fait, semblable trouvaille, chez le modèle de Sophie la girafe, de leur bébé. L’inquiétude n’est pas, avec grand bonheur, justifiée, à l’exception de cas, d’une rareté, étant des plus extrêmes (défenses immunitaires carencées). La société Vulli, dans un communiqué, a émis des gestes d’entretien, pour sa girafe.

Sophie la girafe, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Forêt

Une Américaine de 26 ans perdue dans les bois en Alabama aux Etats-Unis a réussi à survivre

Après plusieurs semaines d’errance, cette jeune femme s’était égarée dans une zone qui lui était …

Réagissez !