LOADING

Type to search

SOS Autisme France, cette nouvelle campagne doit faire avancer les choses

2 années ago
Share

SOS autisme France lance une nouvelle campagne de sensibilisation. Toutes les chaines de télévision confondues et dans toutes les salles de cinéma va être diffusé à partir d’aujourd’hui un clip mettant en scène des personnalités mêlées à des personnes atteintes d’autisme afin de sensibiliser la population et essayer de faire bouger les mentalités dans notre pays. Plusieurs stars ont décidé de soutenir cette cause, tous se sont engagés afin que dans un avenir proche, toutes les personnes qui souffrent de ce trouble soient bien mieux intégrées dans notre société. La campagne lancée par SOS autisme France a pour titre « je suis autiste et alors ».

L’autisme est généralement détecté par les parents

L’autisme est répertorié dans la catégorie des troubles du développement humain. Les personnes atteintes peuvent être touchées selon un degré différent. Tous les patients ne sont pas identiques, certains auront des problèmes sociaux avec une communication complexe. D’autres devront faire face à des comportements à la fois répétitifs et restreints. Aujourd’hui, les enfants autistes ont tendance à être diagnostiqués assez tardivement dans de nombreuses situations. Selon les statistiques, ce sont les parents qui remarquent l’apparition des symptômes au cours des deux premières années.

Le problème des coûts liés à l’autisme en France

Le manifeste que présente l’association est composé de dix mesures à faire appliquer de toute urgence et notamment, une des plus importantes, la gratuité des soins. Les dépenses liées à l’autisme sont onéreuses pour les familles concernées, environ de 2000 à 3000 euros par mois et comme le souligne le quotidien « ouest France » qui s’est procuré le manifeste, débourser une telle somme est bien souvent impossible pour bon nombre de familles en France. Le manifeste va être remis au président de la République François Hollande avant la journée de l’autisme qui aura lieu le 2 avril prochain.

Le gouvernement ne s’implique pas trop envers les familles

Un sondage IFOP réalisé pour SOS autisme auprès de 1502 personnes interrogées en ligne du 1 au 3 mars dernier, révèle que plus de 79% des Français sondés estiment que les autistes sont victimes de discriminations, 69% se disent prêts à travailler en leur compagnie et plus de 72% expliquent être choqués par le vocabulaire de certaines personnes publiques intégrant le mot « autisme » comme quelque chose de négatif (source France TV info). La présidente de l’association était ce matin l’invitée de BFMTV et elle a dénoncé l’inactivité du gouvernement face à l’autisme et les aides trop peu nombreuses envers les familles concernées par ce trouble. Le clip va être diffusé à partir d’aujourd’hui, le message sera-t-il bien compris ?

Des travaux importants à réaliser pour mieux intégrer les autistes

L’autisme est un trouble particulièrement complexe dont les manifestations peuvent varier d’une personne à l’autre. D’après l’association, plus de « 650.000 personnes, dont 250.000 enfants, seraient concernées  par l’autisme en France ». SOS autisme espère également que les enfants soient mieux intégrés au sein des écoles publiques et qu’une formation spécialisée soit mise en place pour que des assistantes de vie scolaire AVS soient plus disponibles pour les enfants.

Enfant, Pixabay – ThePixelman

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *