LOADING

Type to search

Les steaks végétaux, contrairement à leur saine réputation, seraient-ils néfastes pour la santé ?

12 mois ago
Share

Les steaks végétaux connaissent un véritable succès. Il est aisé de s’en procurer même dans les supermarchés. Il constituent une des alternatives, au steak de viande, pour un nombre d’adeptes, de plus en plus nombreux, qui prônent le végétarisme : c’est une pratique alimentaire qui exclut la consommation de chair animale. De plus, ils sont considérés comme plus sains, sur le plan nutritionnel, ce qui vient d’être mis à mal par 60 millions de consommateursLe magazine les épingle même comme étant mauvais pour la santé.

Steak haché

Une étude, avec l’aide d’une diététicienne, et à l’initiative de « 60 millions de consommateurs », a reposé sur les tests de dix produits différents : les résultats sont effarants

L’étude, s’appuyant sur l’attention affûtée d’une diététicienne, afin d’évaluer dix références vendues en grandes surfaces, est porteuse d’inquiétantes conclusions. La moitié du panel contient moins de 15% de protéines, ce qui pour un tel produit, est loin de « répondre aux besoins quotidiens », selon la diététicienne, référent qui nous éclaire sur une pauvreté en apports journaliers, pour ce qui est de l’ordre des protéines. Parmi les références passées au crible, celle qui déroge à la règle est le Croc tofou olives & feta, qui relève de la marque Soy, qui est « bien équilibré et riche en protéines », d’après l’argumentation avisée de la diététicienne. On ne peut vraiment, pas du tout, en dire autant des autres produits, nantis de nombre d’indéniables tares : trop de sel, pas assez de fibres et pour finir d’apports en protéines, pour pouvoir se substituer, idéalement, et totalement à la viande. Le Carré gourmand, de la célèbre marque Herta, remporte haut la main, le bonnet d’âne, de tous les steaks végétaux. Il a les carences nutritionnelles de ses concurrents, et notons-le, de surcroît, l’emploi décelé d’ingrédients médiocres.

De nombreux griefs émanent de « 60 millions de consommateurs » à l’égard des steaks végétaux qui ne peuvent pas remplacer idéalement un steak de viande

Pour bien choisir un steak végétal, il est nécessaire d’assimiler qu’une double présence de céréales et de légumineuses, entrant nécessairement dans sa composition, soit une donnée acquise. Votre organisme ne s’en portera que mieux pour une digestion facilitée. Le magazine accorde une mauvaise note à presque la totalité des emballages qui sont d’une pauvreté notable, pour l’ensemble des données suivantes : la teneur en minéraux, et également en vitamines y sont lacunaires et parfois absentes. Nombreuses sont les étiquettes de renom dont se vantent avec exagération les steaks végétaux :  la santé et la minceur sont fréquemment évoquées comme des arguments devant peser particulièrement en leur faveur, et dont ils auraient l’apanage.

L’étude diligentée par 60 millions de consommateurs met en exergue qu’il convient de ne pas oublier qu’il s’agit d’aliments transformés : les protéines sont extraites surtout du soja mais industriellement travaillées. Notons l’ajout additifs: « colorants, gélifiants, épaississants, exhausteurs de goût », pour conclure.

Steak haché, Pixabay

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *