Accueil / Actualités / Stérilet pour les plus de 15 ans : les USA conseillent le procédé

Stérilet pour les plus de 15 ans : les USA conseillent le procédé

Le stérilet a recommandé par les USA pour les jeunes filles de plus de 15 ans. Ce procédé est plébiscité par les pédiatres.

Stérilet
Stérilet

Le stérilet est l’un des modes de contraception privilégiée par certaines femmes et certaines jeunes filles alors qu’il a pendant de longues années été dépassé par la pilule. En effet, l’objectif de ces recommandations consiste à limiter la progression des grossesses et des maladies. Il faut noter qu’un manquement dans la prise de la pilule ou le mauvais positionnement du préservatif peut s’avérer catastrophique pour le futur. Or, ce problème n’existe pas réellement avec le stérilet, car il offre une protection optimisée et le Dr David Serfaty précise qu’il « n’y a pas de risques de grossesse liés à un problème d’utilisation » avec ce genre de méthodes.

Un stérilet posé entre 5 et 10 ans

Par conséquent, le stérilet aurait tendance à mieux protéger les adolescentes et il a la particularité d’offrir une protection sur une longue durée. Selon le type appliqué, il faut noter que cette méthode peut être positionnée pour un délai allant de 5 à 10 ans. En parallèle, l’AAP (American Academy of Pediatrics) révèle que 80 % des femmes qui ont essayé pour la première fois ce procédé ont tendance à le garder tout au long de leur vie. La société de pédiatrie aux USA conseille donc aux jeunes filles âgées au minimum de 15 ans d’opter pour ce procédé.

Le stérilet serait à privilégier

Toutefois, certains médecins sont parfois réticents à l’idée d’implanter un stérilet chez les adolescentes aussi jeunes. Il faut noter que ces conseils sont déjà référencés sur le sol français depuis une décennie. Par conséquent, lors d’une consultation chez un gynécologue ou un médecin généraliste, une jeune fille aura l’opportunité d’être renseignée sur le préservatif, la pilule contraceptive ainsi que le stérilet. Avant de se diriger vers un produit, il est toutefois important de prendre en compte les éventuels facteurs de risques ainsi que les besoins de la patiente.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Culturisme

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de …

Réagissez !