Accueil / Actualités / La stimulation nerveuse ou comment sortir d’un état végétatif pour recouvrer un état de conscience minimale

La stimulation nerveuse ou comment sortir d’un état végétatif pour recouvrer un état de conscience minimale

Une équipe de chercheurs de l’Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod à Lyon a porté à notre connaissance réjouie, ce lundi, qu’une technique de stimulation nerveuse a permis, d’une manière significative, d’augmenter l’état de conscience d’un homme de 35 ans, plongé dans un état végétatif, depuis 15 longues années Une découverte surprenante, grande première médicale, que nous espérons efficace sur d’autres cas à venir.

Les plis du cerveau

Un homme de 35 ans, dans un coma profond depuis 15 ans, a été le cobaye idéal pour expérimenter de façon complexe mais idéale une technique novatrice de stimulation nerveuse

Les familles des malades plongés dans un coma profond (qui se définit par une perte absolue de réaction à tous stimuli), peuvent désormais nourrir des espoirs qui sont scientifiquement des plus prometteurs même s’il ne faut pas s’emballer trop précocement Il serait ainsi possible de sortir d’un état végétatif pour retrouver un état de conscience minimale grâce à la stimulation électrique d’un nerf crânien spécifique : le nerf vague. Notons que le coma profond se traduit par l’arrêt total des réactions motrices et peut durer des années aux allures d’éternité pour tous les proches. Le cas exceptionnel qui nous concerne est celui d’un homme de 35 ans, dans un état végétatif depuis 15 ans, qui a réagi de manière positive à la stimulation électrique. Ce progrès médical, de bon augure, est le fruit d’une équipe de chercheurs lyonnais méritant beaucoup des éloges (des bouches éminentes parlent volontiers d’avancée thérapeutique importante) et dont les résultats sont parus, le 25 septembre dernier, dans la revue, prestigieuse sur le plan scientifique, Current Biology.

Des signes d’amélioration perceptibles dès le premier mois après la pause d’un stimulateur du nerf vague avec un état de conscience minimale retrouvée chez le patient végétatif

Prêtons maintenant une attention particulière aux réactions du patient, dans un coma profond, et ce depuis ses 20 ans, qui en est timidement mais réellement sorti. Voici le protocole ayant été imposé à ce dernier dans le but, rêve réalisé, de le sortir de son état végétatif. Après l’implantation d’un stimulateur du nerf vague dans sa poitrine, notre trentenaire cobaye involontaire, a reçu des stimulations électriques dans un nerf précieux qui relie le cerveau à pléthore d’organes. L’intensité lui étant imposé a été, avec une justesse adéquate, augmentée et durant les 6 mois qu’a duré le traitement, l’équipe médicale’est félicité à la vue indéniable de progrès dans son comportement. Après un mois de stimulation nerveuse, le patient a montré des améliorations dans l’attention, le mouvement et l’activité cérébrale, selon les chercheurs. Sa famille en a été comblée. Des scans cérébraux ont confirmé le ressenti optimiste du corps médical. Comme quoi la conscience ne s’éteint peut-être jamais totalement même chez un patient plongé dans un coma profond depuis 15 ans (choix délibéré pour sa complexité).

Les plis du cerveau, Pixabay – geralt

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !