LOADING

Type to search

Strasbourg : dans un parc, 7 personnes s’entraînent au jihad

3 années ago
Share

À Strasbourg, un entraînement au jihad improvisé avait été organisé dans un parc avec sept personnes. L’alerte a été donnée par des habitants.

Photo d'illustration

Photo d’illustration

À Strasbourg, le jihad s’est invité dans un parc et les riverains ont été stupéfaits de découvrir un groupe de sept personnes en plein entraînement. Depuis plusieurs semaines, la situation est pesante dans le monde entier puisque les décapitations par l’État Islamique ont été nombreuses. Les USA, la Grande-Bretagne et la France ont été touchés par ces drames. Les départs pour effectuer le jihad sont de plus en plus nombreux dans les médias et certains n’hésitent pas à emmener toute la famille.

Dans un parc de Strasbourg, ils s’entrainent au jihad

Ainsi, à Strasbourg, lorsque des riverains qui se trouvaient rue du Rieth ont constaté que sept hommes s’entraînaient au jihad et plus particulièrement au combat entre « barbus en djellaba », ils n’ont pas hésité à alerter les forces de l’ordre selon une information de RTL. Les individus étaient équipés d’armes factices et certains s’entraînaient à mains nues. Personne n’a été mis en garde à vue puisqu’il s’agissait que d’une provocation selon une précision du Parisien. Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, les individus n’ont pas hésité à crier « mécréants ». De plus, le leader de ce groupe qui s’entrainait dans ce parc de Strasbourg a précisé qu’il voulait « venger leurs frères musulmans morts sous les balles ».

À Strasbourg, les policiers sont menacés

À Strasbourg, la scène a sans doute été très impressionnante pour les riverains. Après le contrôle de police, les individus n’ont pas hésité à menacer les forces de l’ordre notamment en leur précisant qu’ils allaient « brûler en enfer ». À cet instant, le groupe se serait agenouillé et les membres auraient crié « Allak Akbar ». Ce dossier a été transmis à la DGSI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur). Toutefois, aucune suite juridique ne devrait être donnée puisqu’il n’y a pas eu de délit.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *