Accueil / Actualités / Stress : le travail avec trop d’hommes favorise cet état chez les femmes

Stress : le travail avec trop d’hommes favorise cet état chez les femmes

Le stress chez les femmes est accentué lorsqu’elles évoluent avec trop d’hommes. Ce sentiment a été constaté lors d’une étude réalisée aux États-Unis. Elle met en lumière ce problème qui peut avoir des conséquences sur la santé.

Stress
Stress / Crédit Photo : Pixabay – Unsplash

Dans le milieu professionnel, il est toujours difficile d’être entouré d’hommes notamment lorsque le secteur n’attire pas vraiment les femmes. Certaines professions sont réputées pour être très complexes comme la gendarmerie, la police ou encore l’armée. D’autres métiers sont difficiles et une étude réalisée par l’Université de l’Indiana a déterminé un lien entre un tel milieu et le développement du stress. Les conclusions montrent qu’une femme qui travaille avec beaucoup d’hommes aura tendance à être stressée alors que ce contexte ne se produirait pas si l’environnement était féminin.

Une hormone qui génère le stress sécrétée chez les femmes qui travaillent avec les hommes

Les femmes développeraient en parallèle du stress d’autres maux comme un mal-être vis-à-vis des pressions et l’ensemble peut même déboucher sur un harcèlement. Pour obtenir cette constatation, les chercheurs ont mesuré le taux de cortisol chez les femmes qui évoluaient dans un milieu majoritairement masculin. Les femmes ont tendance à développer une variation inquiétante de cette hormone qui est générée en cas de stress. Ce dernier peut en parallèle être la source de maladies et il favorise aussi les insomnies, la dépression, le manque de confiance en soi.

Une situation problématique pour les femmes victimes de plusieurs maux

Les femmes éprouvent donc des difficultés à évoluer avec les hommes dans le monde professionnel. La situation peut aussi être entachée par un écart de salaires qui est parfois considérable dans certaines branches. Rien n’est donc mis en place pour arranger le contexte et même si les femmes obtiennent un poste plus important que celui des hommes, elles restent fragiles face à la dépression. Selon cette étude, les femmes seraient donc mal à l’aise avec des collègues masculins et cela pourrait également entacher leur productivité.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Enfant

Un appel mobilisateur aux dons des internautes va permettre à Louis, âgé de 5 ans, de suivre un apprentissage pour manger

C’est une belle aventure humaine qui se dessine pour le petit Louis, âgé de 5 …

Réagissez !