LOADING

Type to search

Substances cancérogènes : 1/10 des salariés sont concernés par ce problème

5 mois ago
Share

Une nouvelle étude de l’agence Santé Publique France met en évidence un constat plutôt inquiétant, plus d’un salarié sur huit serait perpétuellement en contact avec une molécule toxique sur son lieu de travail, des produits chimiques, des médicaments anticancéreux, des poussières de bois, des émissions de moteurs diesel… Plus de deux millions d’hommes, 600.000 femmes seraient en effet concernés par cette nuisance qui a un impact sur leur santé.

Consulter un médecin

Certains métiers sont plus dangereux que d’autres, c’est malheureusement une évidence à cause du stress, du manque de sommeil, des problèmes cardiovasculaires, respiratoires et des cancers

Les substances chimiques seules ou mélangées peuvent présenter des effets plus que nocifs pour la santé des travailleurs. Certaines même seraient cancérogènes, toxiques pour la reproduction. La prévention passe par le remplacement des produits dangereux par d’autres moins toxiques. De nombreux salariés sont confrontés à une ou plusieurs substances cancérogènes. Le travail de nuit est également associé à une augmentation de risque de cancer du sein chez la femme. Certains métiers sont aussi plus prenants que d’autres, les médecins, les infirmières, les pompiers passent parfois de nombreuses heures sans dormir, ce manque de sommeil a un impact sur leur santé, à long terme, des pathologies peuvent se développer.

Trois grandes catégories ont été mises en évidence, l’exposition aux produits chimiques, aux rayonnements ionisants provenant de la radiologie, le travail de nuit

Les auteurs de ce nouveau rapport tiennent à souligner que sur plus de 48.000 salariés interrogés, plus de 47% des femmes seraient exposées à des produits chimiques, 21% à des rayonnements ionisants, 41% à un travail de nuit, plus de 400.000 femmes en âge de procréer seraient exposées à un cancérogène. En ce qui concerne les hommes, les émissions de moteurs diesel, les huiles minérales, les poussières de bois, les substances utilisées dans la fabrication des prothèses dentaires, les matériaux dans le bâtiment, les travaux publics restent des nuisances les plus fréquentes relevées comme étant nocives, toxiques pour la santé. L’étude menée entre 2009 et 2010 montre que durant cette période, plus de 12% des travailleurs français ont subi une nuisance cancérogène. Quand travailler devient dangereux, peut-on vraiment y remédier ?

Consulter un médecin, Pixabay

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *