Accueil / Actualités / Sucer son pouce protègerait des allergies

Sucer son pouce protègerait des allergies

La succion du pouce est un comportement qui se rencontre chez les jeunes enfants, elle est considérée comme apaisante. À la naissance, le bébé suce de façon automatique n’importe quel objet placé dans sa bouche, d’après les échographies, l’enfant réalise cette action avant la naissance dès la 15e semaine de grossesse. La succion disparaît vers l’âge de cinq ans, mais certains enfants la conservent au-delà d’où le développement de problèmes dentaires. Des chercheurs de l’université Mac Master en Nouvelle Zélande ont conclu que ceux qui suçaient leur pouce se protégeaient des allergies.

Un pouce

Une étude pour évaluer l’impact de la succion du pouce

Sucer son pouce reste pour de nombreux enfants une manière de s’auto rassurer, les résultats de cette étude montreraient que la succion aurait des effets bénéfiques pour le développement immunitaire des enfants, mais il ne faut pas oublier les dommages sur la dentition que cela peut aussi engendrer, des soins d’orthodontie sont alors nécessaires pour redresser la mâchoire. Les chercheurs ont suivi plus de 1000 enfants jusqu’à l’âge adulte pour réaliser cette étude, les enfants qui suçaient leur pouce, se rongeaient les ongles étaient inscrits sur une liste. Les scientifiques les ont re-convoqués à l’âge de 13 ans puis à 32 ans, ils ont effectué des tests de peau.

Des réactions allergiques limitées avec cette méthode

Les résultats ont démontré que 45% des enfants en général présentaient des réactions atopiques, chez ceux qui suçaient leur pouce ils ne sont plus que 40%, le chiffre tombe même à 30% pour les enfants qui se rongeaient les ongles et suçaient leur pouce. Quant à l’asthme, aux rhinites, aux rhumes des foins, aucune conclusion n’a pu être établie. Les chercheurs pour mettre en place cette étude ont tenu compte de plusieurs facteurs, l’allaitement, les animaux domestiques, le nombre de personnes vivant au domicile familial, le statut économique.

Se ronger les ongles est un problème de stress

Si sucer son pouce durant la petite enfance protège des allergies, se ronger les ongles était pour les premiers hommes, une manière de se les nettoyer, aujourd’hui, bien évidemment ce n’est plus le cas enfin normalement, cette habitude peut être identifiée à de l’anxiété, du stress, elle peut provoquer également plusieurs infections douloureuses. Pour tirer avantage de ces deux habitudes, il faut simplement en trouver la bonne dose. Si les orthodontistes voient la succion du pouce d’un mauvais œil, la tétine inquiète davantage, car la pression pour la maintenir dans la bouche est nocive pour le palais. Sucer son pouce, se ronger les ongles, n’est-ce pas aussi une manière de vouloir rester dans l’enfance, la peur de grandir ?

Un pouce, Pixabay – Pezibear

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Culturisme

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de …

Réagissez !