Accueil / Actualités / Suicide à Auxerre : une énième victime du harcèlement à l’école

Suicide à Auxerre : une énième victime du harcèlement à l’école

A Auxerre, un adolescent victime de harcèlement à l’école est décédé et il s’agit sans doute d’un suicide. Ce dernier serait lié à des brimades constantes.

Police
Police / Crédit Photo : cocoparisienne

Les faits se sont déroulés dans le département de l’Yonne dans la journée de mercredi. Un enfant scolarisé dans un établissement privé d’Auxerre se serait donné la mort, sans doute un suicide, mais pour l’heure les circonstances ne sont pas clairement établies. Selon France Info, le jeune garçon aurait mis fin à ses jours, les causes seraient directement liées à du harcèlement, il subissait dans l’enceinte de son collège des brimades. Certains de ses rares camarades qui ont pu être interrogés ont expliqué que la plupart du temps il était seul dans la cour du collège et que les élèves l’insultaient, ils se moquaient de son poids et de son intelligence, on le traitait selon les dires du journal « de gros et d’intello ». Le jeune adolescent n’avait que très peu d’amis, certaines de ses camarades ont déclaré que très souvent les autres le « rejetaient ».

Un collégien aurait subi des brimades avant un éventuel suicide à Auxerre

La radio locale a précisé qu’une enquête a été ouverte pour déterminer avec exactitude les causes réelles de ce drame. Une cellule psychologique a été mise en place pour pallier au mal-être qui s’est emparé du collège. Depuis le drame, des affiches ont été placardées dans l’enceinte de l’établissement pour dénoncer les brimades qu’a subies ce jeune garçon. Les réseaux sociaux eux aussi se sont emparés du drame et certains n’hésitent pas raconter ce que le garçon aurait subi.

Un calvaire pour cet adolescent insulté et moqué à Auxerre

Le chef de l’établissement interrogé par la radio a certifié ne jamais s’être aperçu de rien en ce qui concerne cet enfant, selon lui « le garçon aurait été bien intégré dans sa classe ». Pour rendre hommage à cet enfant , les élèves du collège veulent organiser une marche blanche en sa mémoire. Des faits qui malheureusement s’aggravent de nos jours, l’intégration au sein des écoles se fait souvent dans la douleur pour certain sans que personne ne juge bon d’agir avant qu’un drame comme celui-ci se produise.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !