Accueil / Actualités / Sunburn Art : le nouveau tatouage dangereux issu des années 70

Sunburn Art : le nouveau tatouage dangereux issu des années 70

Le Sunburn Art continue de prendre de l’ampleur et les utilisateurs minimisent les risques de ce tatouage au coup de soleil. Cette pratique peut entraîner la mort en favorisant un cancer de la peau, le mélanome dont 8300 cas sont référencés tous les ans en France.

Le Sunburn Art
Le Sunburn Art / Crédit Photo : Capture écran Twitter

Depuis vendredi 3 juillet, les vacances sont au rendez-vous pour les primaires, les collégiens, les lycéens et les étudiants. Ils sont donc nombreux à avoir bravé la canicule et les embouteillages annoncés par Bison Futé pour arpenter les plages et les campings. Comme le soleil est au rendez-vous en France et dans d’autres régions du monde, certains ont décidé d’utiliser le nouveau concept qui fait fureur sur les réseaux sociaux comme Twitter où les clichés ne cessent d’affluer.

Le Sunburn Art peut causer un cancer de la peau d’ici 10 ans

Le Sunburn Art porte assez mal son nom, car il s’agit d’un coup de soleil artistique. Ce dernier n’a rien de beau et il est même très nocif pour la santé. Ce tatouage nouvelle génération est même plus dangereux que le concept classique qui consiste à utiliser de l’encre et une aiguille. Il est bien connu que pendant les vacances, les interdits sont levés et certains décident d’opter pour un petit tatouage d’été. De ce fait, ce dernier a toujours eu la cote pendant cette période, mais celui à base de coup de soleil ne doit pas être pris à la légère.

La méthode utilisée par les adeptes est assez simple et surtout d’une extrême dangerosité. Lorsque le corps n’est pas protégé par de la crème solaire, il bronze et même il brûle, ce qui se traduit par un coup de soleil. Par la suite, la peau pèle et une douleur est ressentie. Par conséquent, pour obtenir un tatouage, il suffit d’appliquer de la crème solaire en effectuant un tatouage. A cet endroit, il n’y aura pas de coup de soleil et cela prouve l’efficacité d’une protection contre les rayons nocifs du soleil.

D’où provient la mode du Sunburn Art ?

Cette idée dangereuse qui n’a pas une once d’art provient des États-Unis et les débuts ont été référencés sur la toile. Comme c’est le cas pour de nombreux défis, il a fallu d’une photo et d’une communauté pour que le Sunburn Art prenne de l’ampleur. Les médias américains ont d’ailleurs constaté qu’une nette expansion du phénomène était au rendez-vous. Le Huffington Post a même retrouvé l’origine du phénomène qui puise ses sources dans les années 70. A cette époque, des artistes « en mal de performance loufoque » utilisaient cette méthode pour se faire remarquer.

Le tatouage au coup de soleil peut coûter la vie à cause d’un cancer

Cette fois, ce n’est pas une question d’hygiène, mais cela n’enlève en rien au potentiel dangereux du Sunburn Art. Ce tatouage consiste à favoriser l’apparition du coup de soleil sur une partie ou la totalité du corps tout en réalisant un dessin qui s’estompera avec le temps. Sauf que cette méthode peut causer la mort, car le coup de soleil favorise l’apparition du mélanome et il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un cancer mortel. La fondation contre le cancer a décidé de prendre position en mettant en avant tous les désagréments de cette méthode.

Par conséquent, il peut apparaitre comme sympathique d’avoir un tatouage au coup de soleil sur une plage, mais d’ici une dizaine d’années, les conséquences de ce geste seront référencées. De ce fait, les personnes qui ont opté pour le Sunburn Art pourraient souffrir dans les prochaines années d’un mélanome et 8300 sont diagnostiqués tous les ans en France.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Courir

Var : un joggeur de 76 ans meurt d’une crise cardiaque en plein effort

Un homme de 76 ans, apparemment en bonne santé, a été hélas terrassé par une …

Réagissez !