Syndrome de stress post-traumatique : la prise en charge après les attentats doit être rapide

Les attaques terroristes qui ont eu lieu dans la capitale ont plongé de nombreuses personnes dans l’effroi. Tous ceux qui ont assisté de près ou de loin à cette barbarie, les proches dans l’inquiétude ne pas savoir comment vont leurs enfants, leurs amis, les blessés qui ne comprennent ce qui arrive et pourquoi, les forces de l’ordre qui se retrouvent face à des actes de guerre et les professionnels de santé qui doivent soigner dans l’urgence des blessures inhabituelles, vont à un moment ou à un autre faire face à ces traumatismes, comment reprendre une vie normale ?

Les séquelles psychologiques sont durables pour tous ceux qui traversent de près ou de loin de telles catastrophes. Toutes les personnes rescapées de tels moments de cauchemar ressentent sans cesse des souvenirs bien difficiles à gérer, ils ont l’impression de revivre en continu l’horreur et éprouvent le sentiment que plus jamais ils ne pourront oublier, ils sont tout le temps en hyper vigilance, ils doivent parfois faire face à des instants de colère, d’incompréhension, de douleur, un état dépressif s’installe et l’envie d’en finir pour de bon peut s’emparer de la personne fragilisée.

L’après attentat, comment gérer la situation ?

Comment se relever et vivre comme auparavant ? Le contre coup ne doit jamais être pris à la légère. Il faut absolument se confier à un professionnel de santé, un soutien psychologique est nécessaire pour évacuer ce traumatisme au mieux.  Le syndrome de stress post-traumatique n’a été reconnu au rang de maladie qu’en 1992 par l’organisation mondiale de santé L’OMS.

Faire face à ce syndrome post-traumatique

Des techniques existent, elles aident les personnes à atténuer un peu les souvenirs pesants qui hantent la mémoire. L’OMS conseille au vu de ces traumatismes importants de renforcer la formation pour que ces méthodes soient diffusées plus largement. Pour accéder au protocole, il faut se rendre sur ce site.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *