Accueil / Actualités / Tabac : du miel pour réduire les maladies cardiaques liées au tabagisme

Tabac : du miel pour réduire les maladies cardiaques liées au tabagisme

Pour les consommateurs de tabac, le miel aurait un réel pouvoir bénéfique puisqu’il est susceptible de réduire les maladies cardiaques. Les propriétés positives de ce produit sont également nombreuses et une consommation régulière est consommée.

Miel
Miel / Crédit Photo : Pixabay – fancycrave1

Le miel semble avoir que des points positifs à son effigie qu’il soit utilisé en remplacement du sucre ou lors d’une mixture pour lutter contre le mal de gorge. Les consommateurs de tabac peuvent eux aussi le trouver intéressant selon une récente étude qui prône les pouvoirs de ce produit. Il aurait ainsi tendance à réduire les risques liés aux maladies cardiovasculaires et cela concerne les fumeurs et ceux victimes du tabagisme passif.

Le miel pourrait réduire les maladies cardiaques chez les fumeurs

En effet, pendant cette enquête, il a été montré que le miel pouvait diminuer ce que l’on nomme le stress oxydatif. Ce dernier est important, car son rôle dans l’athérosclérose n’est pas à négliger. De ce fait, il lutte contre les problèmes liés aux artères qui sont susceptibles de se boucher et donc de provoquer un AVC ou une crise cardiaque. Le miel peut donc être ajouté à de nombreux menus comme au petit-déjeuner en remplacement du sucre. Il est moins calorique et bénéfique pour la santé, si toutefois la consommation raisonnable. Il fera également des merveilles en pâtisserie ou dans la cuisine, car il se marie parfaitement avec les fruits frais.

Un taux d’antioxydants réduit chez les adeptes du tabac qui consomment du miel

Le miel a la particularité d’être riche en antioxydants et qui a l’avantage de ne pas avoir subi de transformation lorsqu’il est acheté directement chez un producteur. L’étude a ainsi montré que 20 grammes auraient été bénéfiques, puisque cette quantité aurait réduit le taux d’antioxydants chez les fumeurs. Les chercheurs malaisiens ont demandé à 32 non-fumeurs et à 64 consommateurs de tabac de participer à cette étude. Plusieurs enquêtes se sont penchées sur les bienfaits du miel qui aurait aussi la capacité d’apporter une protection contre le cancer du sein.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Médecin

Fibrose pulmonaire : soulager les patients ciblés par cette maladie incurable

Aujourd’hui débute la semaine mondiale contre la fibrose pulmonaire, une campagne de sensibilisation, d’information soutenue …

Réagissez !