Accueil / Actualités / Tabac : les fumeurs auraient plus de difficultés à trouver du travail

Tabac : les fumeurs auraient plus de difficultés à trouver du travail

Le tabac aurait un impact sur l’embauche. Fumer et s’insérer dans la vie professionnelle sont apparemment deux comportements incompatibles ? Il semblerait qu’au vu des résultats obtenus dans cette nouvelle étude californienne de la faculté de médecine de Stanford dont les conclusions ont été publiées dans la revue « JAMA »,  que les non-fumeurs auraient plus de chances de trouver un emploi que les fumeurs.

27% des fumeurs ont pu trouver un travail

C’est la première fois que l’on traite ce genre de problème dans une étude aux États-Unis, la consommation de tabac et l’emploi. Il est considéré dans ce pays comme étant une conséquence allant à l’encontre des normes culturelles. Les chercheurs en charge de cette étude ont suivi plus de 131 fumeurs chômeurs et 120 non-fumeurs sans emploi, puis ils les ont revu six mois et douze mois plus tard. Les résultats ont été assez significatifs, 27% des fumeurs auraient trouvé un emploi au bout d’une année contre 56% de non-fumeurs pour la même période.

De nettes différences entre les fumeurs et les non-fumeurs

Les méfaits du tabac sont connus depuis déjà de nombreuses années, l’incidence sur la santé n’est plus à démontrer. Cette étude révèle qu’en effet, le tabagisme peut avoir des répercussions financières au sein d’une entreprise (absence des employés dont la santé est en lien avec le tabac). Selon les scientifiques, les fumeurs auraient plus de mal à trouver un emploi, ils gagneraient même 5 dollars de moins par heure par rapport à leurs congénères non-fumeurs selon la revue JAMA. Les experts de la faculté de médecine n’ont pas réussi à établir avec certitude si les fumeurs avaient du mal à trouver un emploi à cause de leur addiction ou si les mêmes personnes fumaient parce qu’ils n’avaient pas de travail.

Presque un fumeur sur deux est au chômage

Pour arrêter de fumer, il faut avoir confiance en soi, c’est ce qui manque aux personnes sans emploi, c’est donc un engrenage infernal. Cet état de fait s’ajoute à la précarité parfois existante. La consommation de tabac augmente chez les personnes sans travail et lorsque l’on se trouve dans une situation difficile, on a du mal à se projeter dans l’avenir. C’est au présent que l’on pense, toutes les campagnes de prévention n’ont que très peu d’impact sur toutes ces personnes. Sur le Web, on peut découvrir avec stupeur une incroyable vidéo, un enfant de deux ans fume comme un adulte, est-ce la vision de demain ?

Tabac, Pixabay – Unsplash

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Chauve-souris enragée dans la Drôme : les conseils sanitaires émanant de la préfecture

Les chauves-souris sont des animaux insectivores très utiles et légalement protégées. La découverte d’un de …

Réagissez !