Accueil / Actualités / Tabac : les idées reçues intoxiquent mentalement une majorité de fumeurs

Tabac : les idées reçues intoxiquent mentalement une majorité de fumeurs

Après le lancement, accueilli froidement par les fabricants, buralistes et même fumeurs, la semaine dernière, du paquet neutre, via une parution à effet immédiat au Journal Officiel, nombre d’autres mesures jetant l’anathème sur le tabac émanent des autorités sanitaires.

Homme fumant une cigarette

 

Ainsi ce lundi 23 mai 2016, et jusqu’à fin juin, une campagne de sensibilisation est relayée massivement via deux vecteurs informatifs privilégiés : les médias et les réseaux sociaux. Tordre le coup à des idées reçues, sous-estimant les dangers d’une consommation étant reconnue scientifiquement comme toxique, est l’objectif dissuasif à atteindre idéalement.

Parmi les nombreuses idées reçues : le sport gomme tout, l’air urbain est beaucoup plus nocif et les cigarettes light presque inoffensives

Pour se rendre compte de l’aveuglement de nombre d’esprits enfumés par toutes ces idées reçues, le dernier baromètre cancer réalisé par l’INPES apporte un éclairage inquiétant sur des connaissances lacunaires ou déformatrices concernant le tabagisme. 70% de la totalité des personnes interrogées attribuent un faux atout au sport qui décrasserait les poumons. 64,6% persistent dans leur égarement en considérant avec naïveté que  « respirer l’air des villes est aussi mauvais pour la santé que de fumer des cigarettes », ce qui est totalement incongru. Et que pensez des cigarettes light ou mentholées ? Leur nocivité, qui serait moins importante que pour les cigarettes classiques, est une autre fausse croyance à mettre aux oubliettes : elles seraient même davantage plus dangereuses avec des bouffées massives.

Des fumeurs trop nombreux à se croire en toute impunité concernant le tabac dont ils n’évaluent pas ou vraiment mal la réelle dangerosité

Beaucoup de fumeurs, sous prétexte d’être jeunes ou de ne fumer qu’un nombre restreint de cigarettes par jour, se croient immunisés contre les dangers réels d’une consommation loin d’être anodine aussi minime soit-elle. Certains témoignages attestent de leur bêtise comme ces quelques pépites recueillies : « Plus on fume, plus on a de risques d’avoir le cancer ou une autre maladie » ou encore « plus longtemps on fume », plus les risques se révèlent importants. Le cancer frapperait selon le panel des sondés pris dans sa globalité entre 40 et 50 ans. Et bien figurez-vous, que les cancers inhérents au tabagisme peuvent survenir dès l’âge de 35 ans (une cigarette fumée est déjà une cigarette de trop) même si c’est la durée qui prévaut. Notons aussi que dès 4 cigarettes par jour, la possibilité d’un infarctus est multipliée par 3.

Homme fumant une cigarette, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !