La taille des verres a-t-elle une influence sur la consommation d’alcool ?

Il semblerait qu’au vu des résultats obtenus lors d’une étude financée par l’état britannique, la taille des verres aurait vraiment un impact majeur sur l’alcoolisme, plus le verre est grand, plus le consommateur boit de l’alcool. L’étude a été publiée dans la revue BMC Public Health, elle a été menée dans un bar au Royaume-Uni. Cette enquête a été mise au point afin de mieux comprendre les habitudes de consommation de la population, faudrait-il réduire la taille des verres dans les endroits où l’on sert de l’alcool ?

Des verres

 

La perception d’un grand verre influencerait-elle notre envie de boire davantage ?

Le consommateur face à un verre imposant se sentirait en situation d’opulence, à contrario un petit verre serait un  dénominateur d’économie de gorgées d’alcool. Pour mettre en place cette étude, les chercheurs ont demandé aux propriétaires de bars de changer la taille des verres toutes les deux semaines tout en consommant la même quantité d’alcool, dans un premier temps, des verres de 250 ml ont été servis aux clients puis ils ont été remplacés par des contenants de 300 ml puis par des plus grands 370 ml. Au bout de quatre mois d’étude, le volume d’alcool a augmenté de plus de 9,4%. Il est donc prouvé que la taille des verres influencerait la consommation d’alcool.

L’alcoolisme, c’est quoi exactement ?

Chaque personne à ses propres habitudes, certains boivent modérément, mais régulièrement, d’autres s’adonnent à la boisson exclusivement le week-end, mais avec abondance. L’alcoolisme est un problème de société, il est à la fois convivial et source d’isolement. L’alcoolisme est avéré quand il devient incontrôlable, qu’il s’installe dans le temps. La consommation d’alcool a une influence sur la santé, cancers, maladies cardiovasculaires, digestives, maladie du système nerveux, troubles physiques.

L’alcool peut également avoir un impact sur le sommeil

C’est aussi le cas pour la tension artérielle, la mémoire, la concentration, il est la cause principale des cirrhoses du foie. A long terme, la maladie peut se transformer en cancer de la bouche, de la gorge, du foie, du côlon, du rectum. Les femmes qui s’adonnent à l’alcool sont exposées à un risque de cancer du sein. L’alcoolisme peut aussi déboucher  sur des situations dramatiques, rupture familiale, professionnelle, toutes ces difficultés ne font que accroître avec le temps.

Des verres, Pixabay – Mr_Incognito_

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *