Accueil / Actualités / Talc : une recrudescence de procès à cause d’un cancer des ovaires

Talc : une recrudescence de procès à cause d’un cancer des ovaires

C’est en tout cas son usage excessif, à mauvais escient dans une région délicate telles les parties intimes, qu’une Américaine a été touchée par un cancer des ovaires. Le groupe fabricant de ce talc a été condamné à lui verser plus de 417 millions d’euros de dédommagement. Cette cliente aujourd’hui âgée de 63 ans utilisait ce talc depuis ses 11 ans. La justice a estimé que l’entreprise n’a pas souligné que ce produit ne devait pas être en contact avec certaines parties du corps. En effet, le talc est vivement déconseillé pour la toilette intime.

Le monde de la médecine

Le talc est une poudre très fine qui peut migrer jusqu’aux ovaires à travers les pompes de Fallopes

Le talc est souvent controversé, il est soupçonné d’irriter les voies respiratoires, d’être éventuellement cancérigène. Il est obtenu par réduction en poudre du silicate de magnésium. En cosmétique, ses propriétés absorbantes sont très appréciés, c’est également un produit bon marché, inodore, blanc qui peut facilement être mélangé à d’autres substances. Les Etats-Unis ont été les premiers à lancer l’alerte pour sa toxicité. Sur les produits destinés aux enfants de moins de trois ans, la mention « tenir éloigné de leur bouche, de leur nez » doit absolument figurer sur le packaging. Si la toxicité sur les voies respiratoires au talc semble avéré, des études sont encore nécessaires pour confirmer ou non les risques liés aux cancers des ovaires.

Une firme américaine fabricant de talc Baby Power s’est vu incriminée

Ce n’est pas la première plainte dans ce domaine, plus de 4800 femmes accusent la firme d’avoir minimiser les dangers du talc pour la santé des usagers. L’entreprise va faire appel de la décision de justice jugeant son produit sécuritaire s’il n’est pas détourné de son utilisation. Pourtant en 2008, the International Agency for Research on Cancer a classé le talc comme étant potentiellement cancérigène s’il est utilisé à proximité du périnée (ensemble de muscles situés entre le vagin, l’anus, il sert à soutenir les organes), il fait partie du système reproducteur, urinaire, digestif.

Le monde de la médecine, Pixabay – frolicsomepl

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !