LOADING

Type to search

Tanzanie : un bébé albinos de 18 mois enlevé et massacré

3 années ago
Share

En Tanzanie, un bébé de 18 ans albinos a vécu un calvaire après avoir été enlevé à sa mère. Son corps mutilé a été découvert.

Photo d'illustration

Photo d’illustration

Un acte d’horreur s’est produit en Tanzanie ce mercredi 18 février, les autorités ont retrouvé un bébé âgé de 18 mois albinos dans une forêt, son corps avait été mutilé. Selon des sources, l’enfant aurait été enlevé à sa mère au domicile familial, la maman voulant sauver son bébé des mains des ravisseurs, a subi des sévices, plusieurs coups de machette. Elle se trouve actuellement à l’hôpital vu son état, mais ses jours ne seraient pas en danger. Rappelons que l’albinisme est une particularité génétique héréditaire, elle se caractérise par un manque de mélanisme, si bien que la peau, les cheveux et la rétine sont en déficit de pigments. En général, les yeux sont rouges, ils sont sujets à des cancers de la peau, elle représente environ 1 cas pour 20 000 naissances.

Les albinos sont la cible de multiples violences

Les albinos sont des cibles très fréquentes dans le nord de l’Afrique, ces enfants souvent sont torturés suite aux vieilles croyances qui résistent encore dans ces pays, on attribue des vertus magiques aux organes des albinos, ils sont recherchés pour des rituels de sorcellerie, car les organes sont vendus jusqu’à 600 dollars, un corps entier peut se négocier 75 000 dollars. Dans cette affaire du bébé de 18 mois mutilé, le père est toujours interrogé par la police, la sœur de cet enfant âgé de 12 ans, elle aussi albinos, est sous protection policière, elle était absente du domicile familial lors de l’enlèvement de son petit frère, elle est actuellement hébergée chez des proches.

Le bébé albinos a été amputé de ses membres

À la fin du mois de décembre, une petite fille de 4 ans albinos a été enlevée dans la région voisine et elle reste introuvable aujourd’hui malgré une forte récompense pour permettre de la retrouver. La police qui est en charge de l’affaire a déclaré que le bébé de 18 mois avait été amputé de ses bras et de ses jambes.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *