LOADING

Type to search

Tatouage, des produits toxiques à l’origine de blessures involontaires

3 mois ago
Share

Des millions de personnes sont tatouées à travers le monde, en France, un individu sur dix le serait, pourtant cette pratique est régulièrement décriée au vu de sa dangerosité supposée. Les risques d’infections sont bien moins courants, le matériel étant dorénavant bien plus contrôlé, stérilisé chez les professionnels renommés, pourtant un doute subsiste dans la composition des encres. Les produits à risque ont été retirés du marché, cependant, il reste encore des interrogations. Avant de passer sur la table du tatoueur mieux vaut être bien renseigné sur la pratique, les dangers potentiels car il est difficile d’effacer un geste impulsif, quant à la santé, il est préférable de la préserver.

Tatouage

Le tatouage a le vent en poupe ces dernières années, de plus en plus de Français sautent le pas

Lorsque les salons de tatouage se remplissent, il convient de rappeler que cette pratique est devenue presque commune. Bien sélectionner son tatoueur reste le geste de rigueur à respecter avant tout afin d’éviter toutes contaminations, les professionnels doivent en effet honorer des règles d’hygiène élémentaires. D’après certaines études, les encres rouges, noires ont respectivement engendrées 44%, 25% de réactions cutanées. Selon le syndicat national des dermatologues, les encres seraient remplies de produits cancérogènes comme l’aluminium, le baryum, le cadmium, malgré l’interdiction de plusieurs encres, le problème est loin d’être réglé. Quelques marques se revendiquent Vegan, cela ne signifie pas qu’elles sont meilleures que les autres, la seule garantie, elles ne sont pas testées sur les animaux.

Tous les adeptes des tatouage vont sans doute ne pas apprécier cette nouvelle étude scientifique

Elle révèle en effet que des traces de nanoparticules contenues dans les encres migreraient jusque dans les ganglions, ces derniers sont utiles au système immunitaire de l’organisme. D’après les chercheurs européens de Grenoble et le partenariat avec ceux de l’institut fédéral allemand, les encres utilisées pour les tatouages se promèneraient dans le corps humain. En  soumettant les tatoués à des scanners, des IRM, les scientifiques ont découvert du dioxyde de titane, du nickel, du chrome, du cobalt, du manganèse, des substances utilisées pour obtenir certaines teintes, elles sont responsables de démangeaisons, de gonflements. Les scientifiques vont procéder à d’autres études afin de déterminer les risques que ces nanoparticules peuvent faire courir à la santé de l’être humain. Les réactions allergiques ne sont elles déjà pas une indication sur leur dangerosité potentielle ? Le tatouage est loin d’être une pratique anodine.

Tatouage, Pixabay

1 Comments

  1. tonygalo54 23 septembre 2017

    tous les dangers des encres sont déjà bien connus des professionnels ! : voir « La prévention des risques chimiques des colorants et pigments » : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=501

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *