Accueil / Actualités / Témoignage : un ex-mannequin a caché son vitiligo préjudiciable pour sa carrière pendant 12 années

Témoignage : un ex-mannequin a caché son vitiligo préjudiciable pour sa carrière pendant 12 années

Breanne Rice, ancien mannequin, coutumière des défilés sous les projecteurs et des séances de shooting, a connu une carrière d’une longévité rare mais portant en secret une maladie, le vitiligo, dont elle a tenue à témoigner au moment de sa retraite professionnelle dans le domaine concurrentielle de la mode. Breanne Rice, par la parole libératrice, livre un témoignage bouleversant en brisant tabou et pudeur, sur le vitiligo, maladie très peu connue du grand public, qu’elle souhaite informer, ardemment.

Breanne Rice

Quelle est cette maladie de la peau qu’est le vitiligo ? Comment Breanne Rice a-t-elle réussi à la dissimuler ?

Le vitiligo est une affection de la peau caractérisée par l’apparition de traces blanches sur toutes les parties du corps qui en est touché. Ces taches sont la suite logique d’une dépigmentation. Notons bien que le vitiligo n’est cependant ni contagieux, ni douloureux mais une il peut engendrer une détresse psychologique importante. Après 12 ans à dissimuler subtilement avec un fond de teint les marques disgracieuses de sa peau, l’ancienne égérie de la mode a franchi un pas de géant et créé le buzz sur les réseaux sociaux en les alimentant de photos de sa vraie personne : elle a laissé tomber le fard menteur pour un naturel révélateur de son vitiligo assumé sans complexe. Son compte Instagram est à consulter pour comprendre une telle démarche plaidant pour les personnes qui sont stigmatisées car elles échappent à la norme très étriquée.

Ses propres mots poignants sur le scan de son visage qu’elle a mis longtemps à assumer : elle se sent libérée

C’est sur Instagram,  que la jeune femme a posté un scan de son visage réalisé chez son médecin. Elle a également donné une interview à People Magazine, affirmant : « J’ai passé ma vingtaine à manquer d’assurance et à fonder mon amour-propre sur mon apparence. Je ne voulais pas me regarder dans le miroir et m’inquiéter de ne pas avoir une peau parfaite… Mon visage était tout pour moi, et je visais toujours la perfection. Quand j’ai commencé à être vraiment malade, j’avais le sentiment de ne plus pouvoir contrôler le vitiligo. Et je ne voulais en informer personnel ». Elle s’est reconvertie en dans le domaine diététique de thérapeute spécialiste en alimentation. Elle ne joue plus à cache-cache avec ses tâches et a gagné énormément en confiance en elle et estime de soi. Breanne Rice est aujourd’hui très fière de son physique différent.

Breanne Rice, Instagram

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Les pieds dans l'océan

Baskets sans chaussettes : comment protéger nos pieds des nombreuses infections ?

Les fans de mode n’ont pas pu passer à côté de cette nouvelle tendance pour …

Réagissez !