Accueil / Actualités / Un test de l’haleine pour un diagnostic précoce des cancers de l’œsophage et de l’estomac

Un test de l’haleine pour un diagnostic précoce des cancers de l’œsophage et de l’estomac

Faciliter un diagnostic précoce des cancers des voies digestives n’était pas aisé jusqu’à présent, et dans de nombreux cas, les symptômes étaient détectés trop tardivement. Un test convaincant, basé sur les composés organiques volatiles (COV) de l’haleine, analysés par le biais d’une spectrométrie de masse, a été présenté par des les scientifiques de l’Imperial College de Londres (Royaume-Uni) et du Karolinska Institutet (Suède), à l’occasion du Congrès européen de cancérologie qui se tenait à Amsterdam, jusqu’au 30 janvier de cette année.

Bouche

Un test de l’haleine, méthode non invasive, offrant plus de confort aux patients, se révèle prometteur

Voilà une innovation médicale britannique qui facilitera, encore mieux que le dépistage, carrément le diagnostic, à la fiabilité prouvée, de deux cancers : celui de l’estomac et celui de l’œsophage, en se basant uniquement sur l’haleine des patients. Ce dispositif ambitieux, présente une double vocation : une analyse pointue des échantillons d’haleine et la délivrance rapide d’un diagnostic à la crédibilité des plus certaines. La facilité d’emploi n’exclue pas l’efficacité.

Les maladies, dans leur immense majorité, peuvent être identifiées clairement par leur signature chimique, qui se révèle être un moyen efficace de les détecter. S’inscrivant dans cette perspective, les chercheurs ont programmé le test mis au point, par leurs soins, avec le but de cibler, au plus juste, la signature particulière du cancer de l’estomac et de l’œsophage. Ce test présente un avantage certain : il s’agit d’une méthode non invasive offrant plus de confort.

Des endoscopies appelées à se raréfier, face à un test efficace, facilitant un diagnostic plus précoce

Jusqu’à ce test, étant de bon augure, un seul moyen de diagnostiquer un cancer de l’œsophage et de l’estomac, se révélait être l’endoscopie digestive. Il s’agit d’un examen qui consiste à explorer les organes de l’appareil digestif. Le médecin introduit,  par la bouche (exploration par voie haute) ou par l’anus (exploration par voie basse) un tube long et fin muni d’une caméra. L’endoscopie digestive permet, en particulier, de détecter, polypes et tumeurs.

Grâce à l’ingénieux dispositif, les endoscopies devraient reculer à l’avenir. Ce dernier a été testé sur 335 patients : un cancer de l’estomac ou de l’œsophage a été diagnostiqué chez 163 personnes et 172 étaient dénuées de signes de cancer. Le taux d’exactitude est des plus probants : 85 % des diagnostics du test se sont révélés corrects. Pour un galop d’essai, c’est une réussite. Cependant une utilisation clinique devra être précédée de tests sur un panel élargi.

Bouche, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Forêt

Une Américaine de 26 ans perdue dans les bois en Alabama aux Etats-Unis a réussi à survivre

Après plusieurs semaines d’errance, cette jeune femme s’était égarée dans une zone qui lui était …

Réagissez !