LOADING

Type to search

Thaïlande : plus de recours aux mères porteuses pour les étrangers

3 années ago
Share

En Thaïlande, les mères porteuses ne pourront plus venir en aide aux étrangers. Une nouvelle législation a vu le jour.

Grossesse

Grossesse

La politique a changé dans en Thaïlande, une nouvelle législation a été votée ce jeudi suite à des dérives qui se sont déroulées en août 2014, un couple d’Australiens avait abandonné leur fils trisomique issu d’une mère porteuse. Un trafic d’enfants a été démantelé dans un appartement à Bangkok par la police. Le député Wallop Tungkananurak a souligné pour sa part « que son pays et les utérus des femmes thaïlandaises ne seront plus une plaque tournante » (AFP). En parallèle de cette nouvelle réglementation, une Anglaise Hayly Haynes, génétiquement née en femme, mais en réalité un homme est ce que l’on appelle une intersexuée. Elle est née avec des chromosomes XY et non XX comme toutes les femmes, elle ne possédait pas d’utérus ni d’ovaires, mais elle vient de mettre au monde deux petites filles (The Independant).

Une naissance inespérée pour une jeune femme de 19 ans

Elle a appris sa maladie qu’a l’âge de 19 ans, les médecins lui avaient dit que jamais elle ne pourrait concevoir d’enfants, mais le miracle est là et les spécialistes se sont trompés alors qu’elle n’avait qu’un utérus de quelques millimètres. Cette jeune Anglaise, avec un traitement aux œstrogènes a sans doute fait grandir son utérus de 3 centimètres, elle a eu ensuite recours à une FIV (fécondation in vitro) avec un don d’ovocytes, elle a mis au monde ses enfants par césarienne, car elle n’a pas de col de l’utérus, une prouesse médicale.

De nombreuses naissances en Thaïlande via les mères porteuses

En Thaïlande, les grossesses qui sont déjà en cours seront menées à terme, les parents adoptants auront le droit d’emmener leur enfant né d’une mère porteuse. Un sondage édifiant a démontré que plusieurs centaines de bébés naissaient de cette façon dans ce pays, dès le mois de juin cette loi sera appliquée.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *