Accueil / Actualités / Tiers payant : le mot d’ordre est simplissime, rassurer les médecins

Tiers payant : le mot d’ordre est simplissime, rassurer les médecins

Le projet de loi porté par la ministre de la Santé, Marisol Touraine n’est pas apprécié par les médecins et depuis déjà fort longtemps, ils font entendre leur mécontentement, au vu de ce ras le bol de la profession, l’assurance maladie et les complémentaires de santé s’efforcent de rassurer les médecins sur le sujet de la généralisation de la dispense d’avance des frais de consultation. Ce projet qui est en faveur des patients et qui devrait être généralisé en 2017 a tout de même du mal à passer sans discorde.

Les médecins tentent d’être rassurés par l’assurance maladie

L’assurance maladie et les complémentaires de santé viennent de présenter ce mercredi 17 février, les manières dont cette généralisation va être mise en place. Alors que les médecins dénoncent cette mesure qui selon eux ne va que compliquer leur travail administratif déjà très difficile à l’heure actuelle, un rapport détaillé leur est présenté avec toutes les explications du plan de ce projet de loi de santé et tout particulièrement, le tiers payant.

Avec cette généralisation du tiers payant, aucun frais à avancer

L’accent est fixé notamment sur la simplicité d’utilisation, le patient devra dans un premier temps, remettre sa carte vitale et le médecin après l’avoir passée dans le lecteur, ne devra que saisir les informations sur la complémentaire du patient, c’est exactement la même démarche que chez le pharmacien et ils ne se plaignent pas. Le patient n’aura rien à payer si le médecin n’a pas fait de dépassement d’honoraires. Le médecin est alors sûr d’être payé par l’assurance maladie et les complémentaires de santé.

Les médecins redoutent les retards ou l’absence de paiement

Alors pourquoi les médecins crient-ils au scandale et refusent-ils cette mesure qui devrait simplifier les deux partis concernés alors que dans les officines tout se passe très bien et depuis longtemps ? Les médecins craignent simplement de n’être pas payés et de ce fait comment récupérer le prix des consultations ? Ce dispositif qui va donner au patient plus de liberté pour mieux se soigner, car parfois l’avance des frais de consultation est difficile pour certaines personnes. Les médecins vont-ils accepter enfin cette mesure qui pourrait parfaitement fonctionner si tous les partis se concertaient ?

Carte vitale, Wikimédia – Pinpin

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !