Tiffany change de pavillon et est racheté par le groupe LVMH

Actuel numéro un mondial de l’industrie du luxe, le groupe français LVMH vient de racheter le joaillier américain Tiffany. Il s’agit de la plus importante acquisition jamais réalisée par la firme du magnat Bernard Arnault depuis sa création en 1987. Retour sur une affaire conclue à 14,7 milliards de dollars.

Un mariage très cher

Rien ne l’arrête plus ! Bernard Arnault vient via son groupe LVMH d’acquérir l’une des enseignes de joaillerie les plus emblématiques : l’américain Tiffany. C’est un acteur majeur de la bijouterie de luxe rendu célèbre pour ses alliances et bagues de fiançailles. La date du lundi 25 novembre restera à jamais gravée dans le marbre pour les amateurs et autres connaisseurs du secteur de luxe.

C’est ce jour qu’un mariage hors normes entre ces deux mastodontes a eu lieu. Par cette alliance (sans jeu de mots), LVMH souhaite déposer son empreinte dans un secteur qui jusqu’ici lui résistait encore : les bijoux haut de gamme. Le montant consenti par l’homme d’affaires, première fortune française, pour cette transaction est un record en soi.

En effet, depuis la fondation du groupe LVMH, il y a de cela plus de trente ans, pareille somme n’avait jamais été investie pour une acquisition quelconque. 14, 7 milliards très exactement, qui prouvent le désir impérieux de la célèbre marque et de son fondateur de se lancer dans la joaillerie. L’action finale retenue pour cette offre est de 135 dollars. Soit le double depuis l’annonce faite par LVMH d’acquérir Tiffany.

Une acquisition stratégique

Le groupe français LVMH dans sa branche horlogerie de luxe compte des enseignes mondialement connues telles que : Bulgari, Chaumet ou encore Tag Heuer. Par cette acquisition, il entend ainsi concurrencer son plus sérieux challenger : le Suisse Richemont.

Ce dernier est l’actuel leader mondial de la joaillerie et horlogerie de luxe grâce à des marques comme Cartier, Van Cleef et Arpels. L’opération consiste aussi à redresser Tiffany en déficit constant depuis plusieurs années. La concurrence risque d’être rude et très intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *