Accueil / Actualités / Trente ans déjà, la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait et provoquait des cancers thyroïdiens

Trente ans déjà, la centrale nucléaire de Tchernobyl explosait et provoquait des cancers thyroïdiens

Trois décennies se sont écoulées et personne n’a oublié cette explosion, le bilan sanitaire est toujours difficile à établir avec précision. Au lendemain de la catastrophe en 1986, plus de 500.000 riverains auraient été exposés aux radiations, en 1991, de nombreux cancers de la thyroïde ont  augmenté chez les enfants.

La France a-t-elle été la cible des cancers à cause de Tchernobyl ?

Le bulletin épidémiologique de l’institut de veille sanitaire (INVS) est  consacré aux cancers de la thyroïde dont les cas ont explosé en France et à travers le monde. En 2015, dans notre pays, plus de 7317 cas chez les femmes et 2738 cas chez les hommes, Tchernobyl est-il le coupable ? De nombreuses personnes estiment que cette recrudescence de cancers de la thyroïde est due en partie à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. L’exposition en France aux radiations était bien moins importante que dans les pays qui se trouvaient à proximité de l’explosion, Russie, Biélorussie…

La catastrophe n’aurait pas provoqué les cancers thyroïdiens français

Plusieurs études ont démontré que l’exposition aux radiations pouvait provoquer d’autres maladies, cancer du sein, cataracte, problèmes cardiovasculaires, leucémie, mais l’impact de ces radiations est encore aujourd’hui une source d’interrogations. Durant les trois années qui ont suivi la catastrophe, les cancers de la thyroïde ont touché plus particulièrement les enfants de moins de cinq ans. Les derniers résultats publiés dans le bulletin épidémiologique démontreraient que l’augmentation des cancers de la thyroïde en France ne serait pas liée à la catastrophe de Tchernobyl.

Selon les spécialistes, cette croissance des cancers serait due à l’évolution des pratiques médicales, en effets les outils de dépistage sont de plus en plus performants. Aujourd’hui, les tumeurs les plus petites peuvent être détectées.

Une version française de Tchernobyl serait possible

En France, le nuage de Tchernobyl a traversé le pays d’est en ouest. Depuis l’accident de Fukushima au Japon en mars 2011, les normes de sécurité des centrales nucléaires françaises se sont renforcées afin de diminuer les risques d’éventuels accidents. Tchernobyl en France, est-ce possible ? Les associations écologistes depuis déjà plusieurs années dénoncent la vétusté des installations nucléaire, sur 58 réacteurs une trentaine a plus de 30 ans d’existence. Notre pays est quotidiennement confronté à des accidents mineurs, en octobre 2015, un incendie à la centrale de Chino dans le département d’Indre-et-Loire et plus de 20 fissures ont été détectées sur les réacteurs de Tricastin dans la Drôme.

EDF et Areva exploitent la majorité des réacteurs français, ils sont dans une situation financière critique, l’erreur humaine est également possible, le risque terroriste tangible, en un mot, rien en France n’exclut  qu’un jour prochain un accident survienne. En avril 2016, un sondage a révélé que sept Français sur dix estimaient qu’un accident nucléaire était possible dans notre pays.

Tchernobyl, Wikipédia – Redrat72

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Bourdon

Les bourdons directement menacés d’extinction par un pesticide néonicotinoïde aux propriétés neurotoxiques

Si le déclin indéniable des insectes pollinisateurs est amorcé, ce sont les bourdons qui suscitent …

Réagissez !